Accueil A la une Invitation de Macron: une occasion pour se « parler franchement », selon Roch Kaboré

Invitation de Macron: une occasion pour se « parler franchement », selon Roch Kaboré

4306
2

Le chef de l’État burkinabè Roch Kaboré à réagi, ce mercredi 4 décembre 2019, sur l’invitation du président français Emmanuel Macron pour une rencontre sur la question de la force Barkane, soutenant que cela sera une « occasion » de se « parler franchement sur les différents questions qui se posent aujourd’hui ».

Face à la presse, le mercredi  4 décembre 2019, le président français a annoncé la tenue d’une rencontre avec les cinq chef d’Etat des pays du G5 Sahel, qu’il a invités à Pau en France pour parler du maintien ou non de la force Barkane dans la bande sahélo-saharienne où elle lutte contre le terrorisme. Emmanuel Macron a dit souhaiter que ses homologues du G5 Sahel clarifient leur position sur la présence des forces françaises dans cette région.

« Nous allons répondre à cette invitation et nous aurons l’occasion de nous parler franchement sur les différents questions qui se posent aujourd’hui et dans l’activité que nous menons ensemble pour la lutte contre le terrorisme », a réagi le président burkinabè, Roch Kaboré.

Les chefs d’Etat qui seront présents à cette rencontre répondront au président français si oui ou non, ils souhaitent la présence des soldats français dans le Sahel.

« Je ne peux ni ne veux avoir des soldats français sur quelque sol du Sahel que ce soit à l’heure même que l’ambiguïté persiste à l’égard de mouvements anti-français, parfois portés par des responsables politiques », a dit Emmanuel Macron aux journalistes.

La force Barkane est présente dans le Sahel où elle participe à la lutte contre le terrorisme.

Par Wakat Séra

2 Commentaires

  1. J avais proposé une telle rencontre mais malheureusement elle arrive mais limitée aux chefs d Etat. Elle ne resolvera pas le problème. Ils se sont déjà tout dit. Tout de même voici ma contribution :

    – demander au Président Français quelle était la hiérarchie lorsque la France avait besoin de l Afrique pour combattre ? J’imagine que la France est restée chef de mission parcequ elle connaissait mieux son territoire et était la première concernée ? Le Président Malien a dit ce que nous savons déjà de la première et deuxième guerre mondiale. Il n avait rien pour dire au peuple Malien. Des voix s élèvent de partout pour dire qu ils ont telles ou telles preuves contre la France. Pourquoi la France n accepterait pas s en tenir à sa mission d assistance et laisser les Africains la tête du chien? Que tout soit piloté par les Africains assister des Français ?

    – Pourquoi la France dans sa ferme volonté d aider à combattee le terrorisme (ce qu il faut saluer) ne communiquerait pas mieux et sincèrement avec les peuples Africains. Les Africains ne font plus confiance aux hommes politiques et surtout à leur Président. On a l avantage ici que le Président Macron connaît bien et aime bien les Africains. Certes, il a des limites au niveau de la politique hlobale de la France mais l atout est important.

    C est juste ma contribution.

Laisser un commentaire