Accueil A la une Koubri: la Fondation Nikièma Arouna offre un forage à Boula

Koubri: la Fondation Nikièma Arouna offre un forage à Boula

Séance d'inauguration du forage

La Fondation Nikièma Arouna, du nom du Président du Conseil Exécutif (PCE) du groupe BBS Holding, a offert ce vendredi 21 mai 2021, un forage aux populations de Boula, une localité située dans la commune rurale de Koubri, à la périphérie Sud-est de la capitale burkinabè. La Fondation promet très prochainement de construire deux écoles pour les villages de Boula et Nakamtenga, a annoncé son président Arouna Nikièma, accompagné de ses proches collaborateurs et de Lions club.

Le village de Boula a accueilli dans la ferveur, les collaborateurs, amis, proches de leur bienfaiteur du jour, Arouna Nikièma qui n’hésite pas à venir en aide à ceux qui en expriment le besoin et qui rencontrent son chemin. En effet, la Fondation Nikièma Arouna (FNA) a fait don d’un forage aux populations de Boula, toute chose qui permettra d’améliorer leurs conditions de vies et leur épargne certaines maladies. Prestations d’artistes, discours et séance d’inauguration du nouvel ouvrage ont constitué les articulations de cette cérémonie.

La foule applaudissements les premières coulées d’eau du forage de la FNA

«Je voudrais officiellement remettre ce forage au village de Boula », a dit Arouna Nikièma qui a dévoilé avec le chef de Boula, la plaque indicative du forage qui était au centre de tous les regards. Ce geste est « un acte citoyen. Boula est juste à quelques dizaines de kilomètres de Ouagadougou. Et en passant par ici on s’est rendu compte que le village de Boula avait un problème criard d’eau. L’eau comme on le dit, c’est la vie », a signifié M. Nikièma pour qui, « il était important pour (lui) d’apporter (sa) pierre à l’édifice », notamment au développement de son pays en apportant ce forage pour répondre aux besoins des populations de Boula.

Il a souhaité, vu que « l’entretien d’un forage est très difficile », que la gestion de cette pompe à eau « soit confiée aux femmes car elles gèrent bien ».

Le forage de la Fondation Nikièma Arouna (FNA)

En dehors de ce don, la FNA apporte « toujours (sa) pierre à l’édifice du développement de notre pays », a affirmé son président qui précise que « nous intervenons dans des ouvrages comme les forages et aussi nous intervenons dans l’environnement ».

M.Nikièma a souhaité ne pas communiquer le montant de l’ouvrage vu que c’est un don.

Le chef de Boula, premier bénéficiaire du forage, a remercié « beaucoup » Dieu qui a mis monsieur Nikièma qu’il ne connaissait pas sur son chemin. « Notre cri du cœur était le manque d’eau. Il n’y avait pas d’eau potable pour le village. Pour votre aide, nous ne pouvons que vous dire merci pour ce geste hautement salutaire. Que Dieu vous fortifie et prospère vos activités davantage afin qu’il puisse toujours continuer de nous aider », a-t-il adressé ses salutations au donateur.

Le représentant de Lions Club Ouaga Santé plus et Ouaga Hérons, Benjamin Compaoré, parrain de cette cérémonie

Le représentant de Lions Club Ouaga Santé plus et Ouaga Hérons, Benjamin Compaoré, parrain de cette cérémonie, a dit que « nous sommes venus le (Arouna Nikièma) soutenir pour son geste salutaire car ce forage vous sera beaucoup bénéfique. Les femmes qui étaient obligées d’aller loin pour puiser l’eau seront soulagées par ce forage ». Benjamin Compaoré a poursuivi que « notre souhait est qu’après ce forage, nous revenions ici à Boula un autre jour pour inaugurer soit des écoles ou des centres de conseil pour la jeunesse ».

Marcel Tiendrébéogo, conseiller de Tanvi, représentant le maire de Koubri, a, à son tour, au nom des chefs coutumiers de Boula et de ses populations, « remercié beaucoup monsieur Nikièma». «Sincèrement, votre aide nous soulage à plus d’un titre. C’était notre rôle en tant qu’autorité politique de travailler à ce que les populations de Boula aient de l’eau potable mais nous n’avions pas la capacité. Votre don soulage et honore les autorités politiques mais aussi respecte et aide tous les habitants de Boula», a déclaré le représentant du maire de Koubri.

Alkossara Compaoré, ménagère

Des représentantes des femmes de Boula ont également témoigné leur gratitude au donateur dont le nom, chaque fois prononcé, est accompagné par des applaudissements nourris. « Avant c’était difficile pour nous parce qu’on parcourait au moins six kilomètres pour se procurer de l’eau potable. Et souvent on nous interdisait même d’enlever l’eau si le débit est faible. Donc ça va vraiment nous aider parce que ça va diminuer notre souffrance », a apprécié et salué Alkossara Compaoré, ménagère à Boula qui rassure que les femmes qui sont les premières utilisatrices vont veiller à l’entretenir de l’ouvrage.

Une vue des donateurs et de leurs hôtes du jour

La FNA est surtout spécialisée et axée vers l’alphabétisation. Elle a alphabétisé des centaines d’adultes dont environ 80 femmes. Les dernières opérations de la FNA ont ciblé les femmes concasseuses des granites de Pissy et les femmes vendeuses au marché de Larlé.

Toujours en droite ligne avec son credo et réagissant à la crise née de l’avènement de la Covid-19 avec son corollaire de difficultés socio-économiques, la Fondation Nikièma Arouna, avait fait don de vivres, le 30 avril 2020 à des commerçantes du marché de Larlé. Au total, chacune des 51 femmes avait reçu un sac de riz.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire