Accueil A la une Lions de Ouagadougou Symphonie: unis et solidaires dans la protection de l’environnement

Lions de Ouagadougou Symphonie: unis et solidaires dans la protection de l’environnement

Pour le président de Ouaga Symphonie, Daouda Ouédraogo, les arbres sont un symbole d'un avenir prometteur

Les membres du Lions Club Ouagadougou Symphonie ont mené, le 28 août 2021, une activité de reboisement dans la commune rurale de Ipelcé dans le Bazèga au Centre-Sud, à environ 50 kilomètres de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Les Lions de Ouagadougou Symphonie autour du président, Daouda Ouédraogo, se sont également montrés solidaires des populations locales en faisant parler leur cœur à travers un don de vivres. 

Dans le cadre de la première édition de son projet l’Ecole Eco-citoyenne, le Club Ouagadougou Symphonie du Lions Club international a initié une campagne de reboisement, et c’est à Ipelcé que le président Daouda Ouédraogo et les autres Lions et Léos ont mené le samedi 28 août 2021, cette action éco citoyenne. C’est  la toute première activité phare du mandat du président actuel qui a pris fonctions en juillet 2021 et vient comme le deuxième président de Ouagadougou Symphonie qui a vu le jour en janvier 2020.

Cette première édition de L’Ecole Eco-citoyenne a concerné quatre écoles primaires de Ipelcé où les bénéficiaires directs du projet qui sont les élèves, les enseignants et les parents d’élèves, ont été activement associés à l’activité. Il s’agit des écoles primaires de Siltougdo, de Poédogo, de Banguingogo et de Narogtinga.

Le président Daouda Ouédraogo prodiguant des conseils aux élèves pour l’entretien des arbres

A en croire le président de Ouagadougou Symphonie, Daouda Ouédraogo, le choix de Ipelcé pour cette campagne de plantation d’arbres, est un acte de libre arbitre, car «lorsqu’un Lion fait parler son cœur, il le fait sans réserve et sans calcul». Pour lui, la seule ambition qui anime les membres de Ouagadougou Symphonie, c’est de contribuer à l’entretien et à la protection de l’environnement au Burkina Faso à travers l’éducation «de nos enfants». En effet, l’environnement fait partie des cinq axes majeurs des Lions et Ouagadougou Symphonie n’a pas voulu rester en marge de cette campagne de reboisement lancée depuis le 17 juillet 2021 par le gouverneur du District Multiple 403 A3, Monhamed JI Compaoré. Ainsi, étendu sur quatre écoles, le projet  L’Ecole Eco-citoyenne a permis de planter environ une centaine d’arbres.

L’entretien et la protection de ces végétaux seront assurés par les différentes écoles bénéficiaires et les meilleures seront primées après une évaluation des efforts fournis par chaque école dans l’entretien et la protection des arbres mis en terre. «Au mois de juin prochain qui va coïncider avec la fin de l’année scolaire  et notre mandat, nous allons revenir voir ce qu’il est advenu des arbres plantés. Ça sera aussi l’occasion de faire l’évaluation et primer les meilleures écoles dans l’entretien et la protection des plantes mises en terre», a fait savoir  le président de Ouagadougou Symphonie, Daouda Ouédraogo.

Remise symbolique des vivres au préfet du département de Ipelcé

Le directeur de l’école de Siltougdo, Arsène Nana a confié être animé d’un sentiment de joie d’accueillir ce projet au sein de son école et a remercié le club Ouagadougou Symphonie pour cette action. Pour l’entretien des arbres, le directeur a laissé entendre qu’il organisera les élèves en groupes pour qu’ils les arrosent chaque matin et soir. Pour le responsable de l’école de Poédogo, Albert Ouédraogo, cette action de reboisement dans les écoles n’est rien d’autre que «de l’éducation environnementale» qui a mobilisé les élèves ainsi que leurs parents. Il reste persuadé que ces arbres seront «profitables à tout le monde» et a salué le président Daouda Ouédraogo avec les autres membres du club.

Parallèlement à cette activité de reboisement, les Lions de Ouagadougou Symphonie ont procédé à une remise de vivres et de non vivres à des personnes vulnérables. Le président Daouda Ouédraogo a informé que ce don, d’une valeur de 1 238 000 francs CFA, est le fruit d’une collecte spontanée auprès des membres du club «afin de rester fidèle au choix de sa cause mondiale qui est de lutter contre la faim».

Photo de famille avec le don des vivres

Il a remercié tous les membres du club ainsi que les amis anonymes qui ont fait parler leur cœur à travers ces différents dons et a adressé «un grand merci» aux deux parrains de l’activité, le Past PR Julien Zoungrana et le Past PCL Serges Badoun, «qui n’ont ménagé aucun effort pour (les) soutenir dans la réalisation de cette activité». Il n’a pas non plus manqué de remercier les autorités locales pour leur «accompagnement et surtout pour leur réceptivité» au double projet de reboisement et de don de vivres».

Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire