Accueil Société Lutte contre le terrorisme: Niamey et Ouagadougou se donnent les bonnes armes

Lutte contre le terrorisme: Niamey et Ouagadougou se donnent les bonnes armes

Poignée de main chaleureuse entre le Nigérien Mohamed Bazoum (à droite) et Paul-Henri Sandaogo Damiba à Niamey

Selon un communiqué des des services de presse et de la communication de la présidence du Faso, le chef de l’Etat burkinabè, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, est arrivé à Niamey en République du Niger, ce dimanche 11 septembre.
Le Président DAMIBA a été accueilli à sa descente d’avion par le Premier ministre nigérien, Mahamadou OUHOUMOUDOU, puis conduit au Palais présidentiel où l’attendait son homologue Mohamed BAZOUM.
Les deux Chefs d’État ont une séance de travail avec comme point de discussion la question sécuritaire. Il s’est agit pour eux d’apprécier la situation et trouver les meilleures stratégies pour coordonner au mieux la traque contre les groupes armés qui attaquent et traversent la frontière commune aux deux États.

«La question de l’insécurité dans la zone des trois frontières est préoccupante, et c’est à ce titre que nous avons rendu la visite ce matin au Président nigérien pour examiner les défis auxquels on est confronté au niveau de la zone frontalière et trouver ensemble de nouvelles dynamiques ou de bonnes approches pour essayer d’y faire face», a dit le Chef de l’Etat du Faso à l’issue de cet entretien, selon les services de la presse de la présidence du Niger.

Pour cette visite officielle à l’extérieur, la première au Niger, mais aussi la première qu’il effectue en tenue civile, contrairement au Mali, en Côte d’Ivoire et au Togo, où il s’est rendu arborant son treillis militaire, était accompagné de ses ministres de la Défense nationale et des Anciens combattants, des Affaires étrangères et du Commandant des opérations du Théâtre national.

Laisser un commentaire