Accueil Communiqué de presse Lutte contre l’insécurité: l’Egypte compte soutenir le Burkina Faso

Lutte contre l’insécurité: l’Egypte compte soutenir le Burkina Faso

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, s’est entretenu ce lundi 14 juin 2021, avec l’ambassadeur de la République arabe d’Egypte accrédité au Burkina Faso, Abdelazim El-Khouli. A sa sortie d’audience, le diplomate a dit être venu présenter les condoléances de son pays, suite à «l’acte terroriste inhumain» qui s’est déroulé la semaine dernière à Solhan, dans la province du Yagha. Il a aussi annoncé que son pays va apporter son soutien au pays des Hommes intègres, notamment dans le domaine de la lutte contre l’insécurité.

De l’avis de l’ambassadeur de la République arabe d’Egypte accrédité au Burkina Faso, Abdelazim El-Khouli, son pays entretient avec le nôtre, d’excellentes relations de coopération. Reçu ce lundi 14 juin 2021 dans la matinée par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, il a déclaré, à sa sortie d’audience, avoir passé en revue avec le chef du Gouvernement, l’état de l’«excellente» coopération actuelle entre le Burkina Faso et l’Egypte.

«J’ai transmis toutes les salutations amicales et fraternelles de son homologue et frère, le docteur Moustafa Madbouli, le Premier ministre de la République arabe d’Egypte. J’ai également présenté, au nom de la République arabe d’Egypte, toutes nos sincères condoléances et notre sympathie, pour l’acte inhumain terroriste qui a eu lieu la semaine dernière», a révélé le diplomate.

Abdelazim El-Khouli a par ailleurs dit avoir évoqué avec Son Excellence Christophe Joseph Marie Dabiré, l’expérience de son pays, qui sera mise au service du peuple burkinabè, notamment dans le domaine sécuritaire. Ce sujet, a-t-il indiqué, sera en discussion entre les ministères techniques concernés, au Burkina Faso et en Egypte.

«Il y a plusieurs pistes en exécution et d’autres idées qui seront profondément étudiées, afin de réaliser une coopération Sud-Sud exemplaire. Les problèmes africains doivent avoir des solutions africaines», a-t-il soutenu.

Enfin, les échanges entre les deux personnalités ont permis à l’ambassadeur égyptien, d’expliquer au chef du Gouvernement burkinabè, l’état actuel de la crise du barrage de la renaissance, en Ethiopie, ainsi que les démarches entreprises par son pays, notamment la saisine du Conseil de sécurité, ce dimanche 13 juin 2021.

DCRP/Primature

Laisser un commentaire