Accueil Monde Mali : des syndicats décident de boycotter les examens de fin d’année

Mali : des syndicats décident de boycotter les examens de fin d’année

Syndicats de l'Education du Mali

A l’issue d’une rencontre entre le monde de l’éducation malien et le ministère du Travail et de la Fonction publique du Mali, hier jeudi, la synergie des syndicats a décidé de boycotter les examens de fin d’année et de la rentrée prochaine, a indiqué ce vendredi 23 juillet 2021, le média Malijet.

La décision de boycotter les examens de fin d’année et la rentrée prochaine par la synergie des syndicats au Mali, intervient, selon Malijet, suite à l’échec des négociations entamées, jeudi, avec le ministère du Travail et de la Fonction publique.

Les négociations entre le ministère de l’Education malien et la synergie des syndicats ont porté sur l’article 39 dont les acquis pour le monde des enseignants est menacé par la signature d’une ordonnance par le président de la Transition portant harmonisation de la grille salariale des fonctionnaires de l’Etat.

Selon l’agence Anadolu, l’article 39 «accorde 15, 17% d’augmentations sur les salaires des enseignants», et l’article stipule, en outre, que «toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général des fonctionnaires s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement fondamental, secondaire, de l’éducation préscolaire et spéciale».

Au sortir des négociations, le porte-parole de la synergie des syndicats signataires du 15 octobre 2016, Ousmane Almoudou, rapporte Malijet, a déclaré qu’il avait été question d’un apaisement du climat social et que «le ministre a souhaité la suspension des actions des syndicats, notamment la rétention des notes et le boycott des épreuves anticipées». Cependant, «nous avons réaffirmé notre position par rapport à cela qui est l’application pure et simple de l’article 39», a poursuivi le porte-parole qui a indiqué aussi que le gouvernement a toutefois fait des propositions. «Pour ça, nous avons décidé de nous retrouver dans les jours à venir pour approfondir les discussions», a-t-il enchaîné.

Pour le ministre de Travail et de la Fonction publique, Sidibé Dedeou Ousmane, également, l’entrevue avec le corps enseignant «s’inscrit dans le cadre de l’apaisement du climat social».

Les examens de fin d’année, notamment les examens du Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF), devraient se tenir du 16 au 18 août prochain et le baccalauréat du 23 au 26 du même mois. Cependant, les épreuves d’éducation physique du Diplôme d’Études Fondamentales, qui devraient débuter, hier jeudi, ont été reportées à une date ultérieure.

Par MANDOBIGA Oumpounini (Stagiaire)

Laisser un commentaire