Accueil Monde Mali: la France met fin à la force Takuba

Mali: la France met fin à la force Takuba

La France a annoncé, vendredi 1er juillet 2022, la fin de l’agrégation des forces spéciales européennes au Mali appelée la Task force Takuba.  Victime collatérale des tensions avec les colonels au pouvoir à Bamako, cette force militaire européenne avait pourtant été difficilement mise en place par l’ancienne ministre des Armées françaises, Florence Parly pour faire partager aux Européens le fardeau de la lutte contre le terrorisme au Sahel.

La Task Force Takuba est une force opérationnelle composée principalement d’unités des forces spéciales de plusieurs pays de l’Union européenne dont la France. Elle a succombé aux deux coups d’État au Mali en août 2020 et mai 2021 qui ont conduit à la dégradation brutale des relations franco-maliennes puis au départ cette année de la force anti-terroriste française Barkhane.

Tout a commencé en début d’année. À l’époque, Bamako avait dénoncé les modalités de renfort de cette coalition de forces spéciales européennes dont Paris espérait faire la vitrine de sa réorganisation au Sahel, a rappelé le journal français Le Monde.

En effet, les attaques de la junte du Palais de Koulouba contre le dispositif «Takuba» sont survenues, le lundi 24 janvier 2022, par l’intermédiaire d’un communiqué dénonçant le déploiement récent de troupes danoises au sein de cette force. Un renfort organisé «sans son consentement», selon Bamako et qui aurait enfreint, toujours  selon la junte, le «protocole additionnel» conclu entre le Mali et la France en 2020, régissant le déploiement des forces européennes.

Depuis sa création en mars 2020, la force «Takuba», pensée en partie sur le modèle des coalitions de forces spéciales qui ont fonctionné dans la zone irako-syrienne ces dernières années, a toujours été un objet politico-militaire mal aimé par la junte.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire