Accueil Monde Mali: le chef du GSIM dans le Gourma neutralisé par Barkhane

Mali: le chef du GSIM dans le Gourma neutralisé par Barkhane

Barkhane en plein redéploiement dans le Sahel (Ph. illustration)

L’état-major de l’Armée française a annoncé le 21 octobre 2021, avoir «neutralisé» le chef du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dans le Gourma, Nasser al-Tergui, le samedi 16 octobre dernier. L’élimination de ce cadre important du GSIM par l’Armée française intervient dans un contexte tendu entre Paris et Bamako et au moment où les autorités maliennes  annoncent des négociations avec ce groupe djihadiste.

 Nasser al-Tergui «neutralisé» le samedi 16 octobre 2021 par la force Barkhane, selon l’état-major de l’Armée française, était un cadre de premier plan du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), numéro deux de la katiba du Gourma Serma et chef de celle du Gourma.

Cette opération de Barkhane survient alors que le gouvernement de Transition au Mali se prépare à entamer le dialogue avec les djihadistes du GSIM. Une position que n’approuve pas Paris, pour qui de telles négociations seraient une ligne rouge à ne pas franchir.

Depuis quelque temps, le climat est tendu entre les autorités maliennes et la France. Les deux parties sont divisées sur divers points notamment le projet de coopération envisagé par Bamako avec la société russe Wagner. Le Mali avait reproché à Paris de l’avoir «abandonné en plein vol», ce qui avait fortement déplu à la France qui avait rétorqué par l’intermédiaire de son président Emmanuel Macron qui avait qualifié le régime de Bamako, «d’illégitime et illégal».

De nombreuses voix s’élèvent du côté malien pour réclamer le départ des forces françaises du pays. Le processus de retrait de ces forces a été enclenché depuis plusieurs semaines.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire