Accueil A la une Mali: Paris s’inquiète du recours aux mercenaires russes

Mali: Paris s’inquiète du recours aux mercenaires russes

Un membre de la protection rapprochée de Touadéra, de la société russe Sewa Security, à Berengo, en Centrafrique, le 4 août 2018 FLORENT VERGNES AFP

Les autorités françaises se sont ouvertement inquiétées le mardi 14 septembre 2021 des discussions entre Bamako et la société privée russe Wagner, en vue de lutter contre les attaques terroristes.

Le recours des mercenaires russes au Mali serait «incompatible» avec le maintien d’une force française, a averti mardi le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, devant la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

Ainsi, de façon claire, la France a signifié qu’un déploiement de la société privée russe, Wagner, au Mali, pourrait entraîner un retrait des troupes françaises, qui y combattent depuis huit ans les groupes jihadistes.

«C’est absolument inconciliable avec notre présence» et «incompatible avec l’action des partenaires sahéliens et internationaux du Mali», a déclaré Jean-Yves Le Drian avant de soulignant que les paramilitaires de Wagner «se sont illustrés dans le passé singulièrement en Syrie, en Centrafrique beaucoup avec des exactions, des prédations, des violations en tous genres (et) ne peuvent pas correspondre à une solution quelconque».

Depuis l’arrivée de la junte militaire au pouvoir, des observateurs soulignent que les nouveaux dirigeants avaient plus le regard tourné vers la Russie devenue avec l’ère des manifestations anti-Français, l’espoir d’une bonne partie de la population malienne.

Pour justifier leur nouvelle politique sécuritaire, le ministère de la Défense a affirmé que le Mali entend désormais diversifier et à moyen terme ses relations pour assurer la sécurité du pays. Mais, a-t-il dit, «nous n’avons rien signé avec Wagner, mais nous discutons avec tout le monde».

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire