Accueil Monde Mali: trois Européens suspectés de terrorisme

Mali: trois Européens suspectés de terrorisme

0
La guerre de la communication fait rage entre les FAMa et le JNIM (Ph. d'illustration/fama.hostdus.com)

Trois ressortissants européens suspectés de terrorisme ont été interpellés, le 10 avril 2022, au Mali dans le cadre de l’opération militaire «Maliko», informe dans un communiqué en date du mardi 12 avril 2022, l’Etat-major général des armées.

Les Forces armées du Mali (FAMa) ont au cours de la période du 5 au 12 avril 2022, interpellé 17 personnes suspectées de terrorisme dont trois Européens et six «terroristes», selon l’Etat-major général des armées.

Les trois ressortissants européens ont été interpellés avec deux autres suspects par le détachement FAMa de Diabaly. Dix autres suspects ont été mis aux arrêts par une mission de patrouilles conduite du 5 au 12 avril 2022 dans la zone d’Ansongo. Et les deux derniers suspects ont été pris, le 4 avril 2022, après l’attaque des dozos à Tientienbougou dans la zone de Niono qui a fait quatre morts et huit blessés civils

L’armée informe avoir mis ces différents suspects à la disposition de la gendarmerie et de la prévôté pour des fins d’enquête.

Six autres personnes qualifiées de «terroristes» ont été également mises aux arrêts par les FAMa à Youwrou dans la région de Mopti où l’armée a pu récupérer «257 sacs de céréales constituant la zakat» que les «terroristes» ont «perçu auprès de paisibles populations».

En plus de l’interpellation des suspects, l’armée malienne déclare avoir neutralisé «un groupe armé terroriste sur l’axe Sébabougou-Diéma et la récupération d’un AK-47 et deux chargeurs garnis», au cours d’une opération d’opportunité.

«Dans la région de Nara, une patrouille FAMa a procédé à la neutralisation de deux terroristes et saisie d’un congélateur, 33 panneaux solaires de grand format, quatre batteries dont deux blindées, un groupe électrogène, un régulateur, une pompe à eau, trois tonnes de petit mil, sept sacs de riz de 50 kg, un sac d’arachide de 100 kg et plusieurs autres pièces de rechange de motos», selon l’Etat-major général des armées.

Dans leur mission de contrôles de zone dans les secteurs de Gao et Fafa, les FAMa ont aussi procédé à la «récupération de 27 têtes d’animaux au pont Wabaria à Gao et la saisie de trois barriques de 200 litres et de nombreux autres bidons, tous remplis de carburant soit environ 2 085 litres».

Par Wakat Séra