Accueil Monde Mali: une école de guerre pour «renforcer l’arsenal sécuritaire national»

Mali: une école de guerre pour «renforcer l’arsenal sécuritaire national»

Le Conseil national de transition, l’organe législatif au Mali, a adopté le 23 septembre 2021, un projet de loi relatif à la création d’une école de guerre. Selon les autorités de la Transition, cette école vient «renforcer l’arsenal sécuritaire national» et permettra de «gagner en autonomie et en cohésion».

Le Conseil national de Transition au Mali a adopté le jeudi 23 septembre, le projet de loi portant création d’une école de guerre, une volonté des autorités de la Transition,  qui en ont fait une priorité afin de «gagner en autonomie et en cohésion».

Cette nouvelle école de guerre devra en principe «assurer une formation de haut niveau aux officiers supérieurs des forces de défense et de sécurité», c’est-à-dire armée, police, gendarmerie, de même que des cadres civils.

L’objectif recherché, c’est d’assurer à long terme, l’autonomie du Mali en matière de riposte sur le plan sécuritaire et mettre fin à des querelles internes. En effet, les cadres supérieurs de l’armée dans ce pays sont formés jusqu’ici à l’étranger, ce qui pose un problème de dépendance et souvent source de querelles internes.

Pour l’heure, aucune date ni de lieu n’ont encore été précisés, mais le coût de la future école de guerre est estimé à plus de 2,5 milliards de francs CFA et la formation sera assurée par une entreprise française. Toutefois, selon des informations, des missions d’instruction pourraient être confiées à la société de sécurité privée russe Wagner.

Les officiers qui seront formés pourront occuper les plus hauts postes d’un état-major, au sein de l’armée malienne, mais également dans les opérations internationales comme les missions onusiennes de maintien de la paix.

Par Siaka CISSE (stagiaire)

Laisser un commentaire