Accueil Monde Manifestations en Tunisie : l’Union africaine, l’Union européenne et les USA réagissent pour...

Manifestations en Tunisie : l’Union africaine, l’Union européenne et les USA réagissent pour un retour au calme

Les manifestants en Tunisie

Face à l’évolution de la situation en Tunisie suite au limogeage du Premier ministre et à la suspension des activités du parlement par le président Kais Saied, l’Union africaine, l’Union européenne et les Etats-Unis ont réagi appelant chacun de son côté à un retour au calme dans le pays.

L’union africaine suit « avec attention » la situation en Tunisie

Selon les informations relayées par Anadolu agence, c’est à travers un communiqué que le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a indiqué ce mardi 27 juillet 2021, suivre avec « attention la situation en Tunisie ». Il a exprimé l’attachement de l’UA au respect strict de la Constitution tunisienne, à la question de la paix, au rejet de toutes formes de violences et à la promotion du dialogue pour une résolution des problèmes actuels et répondre aux aspirations du peuple tunisien.

Les USA « inquiets » à l’égard des développements survenus en Tunisie

La même source nous rapporte que le lundi, les Etats-Unis, avaient aussi exprimé leurs inquiétudes face aux développements en Tunisie, indiquant que « jusqu’à présent », il n’est pas possible de qualifier les décisions du Président tunisien de coup d’Etat ». Selon son porte-parole de la Maison blanche, Jean Psaki, ils sont « en contact avec les responsables tunisiens au sujet de la situation actuelle et (soutiennent) leurs efforts pour maintenir le processus démocratique ».

 L’UE suit « avec la plus grande attention » l’évolution de la situation en Tunisie.

Toujours, à en croire, notre source, l’Union européenne en réagissant sur la situation en Tunisie a indiqué dans un communiqué rendu publique ce mardi, suivre également avec « la plus grande attention » l’évolution de la situation. Selon ce communiqué publié sur le site de la délégation de l’UE dans le pays, « l’ancrage démocratique du pays, le respect de l’Etat de droit, de la Constitution et du cadre législatif doivent être préservés tout en restant à l’écoute des volontés et aspirations du peuple tunisien ». Elle a appelé à la restauration de « la stabilité institutionnelle dans les meilleurs délais et en particulier à la reprise de l’activité parlementaire, au respect des droits fondamentaux et à l’abstention de toute forme de violence », indique l’agence Anadolu.

« Nous continuerons à suivre attentivement l’évolution de la situation tout en rappelant le soutien considérable de l’Union européenne et de ses États membres à la Tunisie dans le contexte d’une crise pandémique et économique d’envergure. La préservation de la démocratie et de la stabilité du pays sont des priorités », a déclaré la délégation de l’UE dans le communiqué.

En rappel, le dimanche soir, le président tunisien, Kais Saied, avait suspendu les activités du parlement pour une durée de 30 jours et levé l’immunité de tous les députés. Il avait aussi limogé le Premier ministre et avait également annoncé qu’il allait occuper la tête de l’Exécutif temporairement et présider le ministère public, afin de « sauver le pays et restaurer la paix sociale ». Le lundi, des manifestations violentes ont eu lieu devant le parlement à la suite d’autres manifestations dans la journée du dimanche dans le pays.

Par Oumpounini MANDOBIGA (Stagiaire)

Laisser un commentaire