Accueil Société Médias: le CSC rend une visite de courtoisie à Wakat Séra

Médias: le CSC rend une visite de courtoisie à Wakat Séra

Photo de famille à la fin de la visite du CSC à Wakat Séra

Une délégation du Conseil supérieur de la communication (CSC) a, rendu le mercredi 19 novembre 2018, une visite de courtoisie à Wakat Séra, un journal en ligne, très jeune dans le paysage médiatique burkinabè. Cette équipe conduite par le Conseiller Alexis Konkobo, s’est dite « satisfaite » du travail que fait Wakat Séra à qui, elle a formulé des « félicitations et encouragements ».

La visite a permis aux cinq membres du CSC dont les Conseillers Alexis Konkobo, Zoumana Ouonogo et Séni Dabo de connaître l’équipe de Wakat Séra, les conditions dans lesquelles elle travaille et les locaux qui abritent le site. Les échanges empreintes de « convivialité et de confraternité » entre les visiteurs a été l’occasion pour l’organe de régulation de prodiguer des conseils à l’organe et noter ses doléances.

La nouvelle équipe du CSC veut être plus proche de ses collaborateurs, notamment les médias, qui sont au centre de l’action de l’institution, a fait observer Alexis Konkobo, chef de la délégation, dès l’entame des échanges qui se sont déroulés dans une ambiance bon enfant.

L’organe de régulation s’est dit « fier » du journal qui comme, les autres organes burkinabè, du fait de leur « travail professionnel », ont permis au « pays des Hommes intègres », d’être classé en pole position ces dernières années. Le CSC a dit être séduit particulièrement par les éditoriaux de Wakat qui sont régulièrement repris sur RFI, les matins.

« Quand on entend citer tous les jours les journaux burkinabè » sur la radio mondiale, « cela fait énormément plaisir », a lâché M. Konkobo et ses collègues qui n’ont pas pu dissimuler leur joie. La délégation du CSC a enfin prodigué de « sages » conseils à la jeune équipe de Wakat Séra.

Le directeur de publication de Wakat Séra, Morin Yamongbé, s’est dit honoré par la visite des responsables du CSC à qui il a tenu à dire merci. Il a demandé au CSC de ne pas hésiter à attirer l’attention de Wakat Séra dès qu’il y a un écart pour ne pas attendre que les dérives soient commises avant de réagir. Il s’est dit aussi à l’écoute de l’organe de régulation qui est son partenaire privilégié pour l’encrage de la démocratie, gage d’un vivre ensemble harmonieux.

Il a posé deux doléances au CSC qui sont précisément la prise en compte de Wakat Séra dans les activités que l’institution aura à mener et des cartes de presse pour les journalistes. L’activité s’est terminée par une photo de famille et une visite des locaux, en réfection, qui abritent Wakat Séra.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire