Accueil Politique Ministère plein de la sécurité : Simon Compaoré s’en remet à la...

Ministère plein de la sécurité : Simon Compaoré s’en remet à la décision du président

Le ministre en charge de la Sécurité dit ne pas se sentir incompétent pour le poste

Le ministre d’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure (MATDSI),  Simon Compaoré, a tenu sa première conférence de presse  de l’année 2017, ce mercredi 04 janvier 2017 à Ouagadougou. Sur la question de l’éventuelle érection d’un ministère plein à la sécurité confié à un autre, il s’en remet à la décision du président.

Trois heures chrono, c’est le temps durant lequel Simon Compaoré a tenu en haleine son auditoire. En 3 heures, de nombreuses choses ont été dites, mais le chapitre que l’on attendait est bien celui de l’éventuelle amputation du volet sécurité intérieure des mains de l’ancien maire de Ouagadougou.

En réponse à cette question qu’il a estimée « provocatrice », il a dit ceci : « celui qui parle ne court pas derrière les postes. C’est la première fois que je deviens ministre ». Il a ajouté que c’est une question de responsabilité qui s’avère lourde, qui est absorbante, de jour comme de nuit. Et pour certainement pour cela, et pour une question de plus d’efficacité, a martelé le ministre Compaoré, que le président lui-même consent à lâcher le ministère de la Défense et des anciens combattants.

Et de préciser que ce n’est pas une question de compétence : « moi je ne me sens pas incompétent ». Sur ce sujet, il a avoué que son vœu est que  « ce que le président a dit se fasse et que ce soit la solution aux problèmes du Burkina Faso ».

Mariam Kando

Laisser un commentaire