Accueil Société Nuit des TH: les Etoiles au firmament de l’école burkinabè

Nuit des TH: les Etoiles au firmament de l’école burkinabè

Les Etoiles de la saison

La septième édition de la «nuit des TH» prévue pour se tenir le 17 décembre 2016 et avortée suite à l’attaque terroriste de Nassoumbou, a eu lieu le samedi 20 Mai 2017, dans les jardins de la Radiodiffusion et télévision du Burkina (RTB). Au total, vingt élèves des lycées et collèges du Burkina, les plus méritants au regard de critères bien définis, ont été récompensés par divers prix offerts par les partenaires de l’agence PIXXELIS, l’initiateur de l’évènement.

Initié en 2010 par l’agence PIXXELIS et son directeur général, Moussa Boundané, «Tableaux d’honneur» est une émission télévisuelle qui s’intéresse à la vie  des élèves excellents qui se distinguent par leurs performances scolaires. L’initiative qui suit les «Etoiles» dans leurs méthodes de travail, leur vie familiale et sociale entend les accompagner à aller plus loin, à fructifier leur talents et les mettre au service de la nation. Pour être élu «Tableau d’honneur», il faut obtenir  au premier cycle ou au second cycle les meilleurs rendements scolaires sur trois années d’affilée. A l’issue de la saison, les élèves ayant satisfait à ce critère sont gratifiés lors de la «Nuit des TH». C’est dans cette ambiance conviviale de la septième édition de la nuit des TH, que le ministre burkinabè en charge de la Communication, porte parole du gouvernement, représentant son homologue de l’Education nationale, a  souligné le secret de l’excellence citant Einstein: «Pour avoir de meilleurs rendements dans son travail, on a besoin seulement de 1% d’inspiration et  de 99% de transpiration.» Et, «c’est au prix de l’abnégation qu’on parvient à l’excellence et la nuit des TH est une célébration de l’abnégation» a conclu Rémis Fulgance Dandjinou.

L’excellence célébrée

Les vingt «Etoiles» de cette année sont issues des lycées d’enseignement général et professionnel disséminées sur toute l’étendue du territoire national. Elles ont toutes un parcourt scolaire exceptionnel et ont reçu chacune, en guise de gratification, une attestation de reconnaissance, un exemplaire du roman Oh my God, un chèque de cent mille francs CFA, un ordinateur portable. Deux prix spéciaux -prix des meilleurs parcours- sous forme de bourse d’une valeur de cinq million cinq cent mille francs CFA ont été également décernés au meilleur des garçons TH, Ibrahim Diakité du lycée départemental de Douna qui a eu 19 sur 20 de moyenne en sixième et cinquième et 18 en quatrième et à la meilleure des filles TH, Zeynab Savadogo de l’établissement Cheick Modibo Diarra de Bobo Dioulasso qui a obtenu les moyennes de 19,09; 19,14; 18,84 respectivement en sixième, cinquième et quatrième. A l’instar des éditions précédentes de la nuit de TH, la septième s’est terminée par le lancement de la 8è saison de l’émission de l’excellence.

De sa création à ce jour, TH a décelé plus d’une centaine d’élèves excellents au Burkina, dont certains, grâce à l’aide des partenaires continuent leurs études à l’étranger dans de grandes écoles et d’autres à l’intérieur du pays dans des écoles non moins prestigieuses.

Il faut noter que la cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, notamment le parrain de la soirée, Docteur André Bationo, Abdel M. Zampaligré, Directeur général adjoint de Bank of Africa, institution dont la Fondation est «l’un des prestigieux partenaires et le plus fidèle soutien du programme TH depuis son lancement et Sabine Yaméogo, Directrice de l’Institut supérieur privé polytechnique.

Joseph AKOUTOU, stagiaire

Images de la soirée

 

 

Laisser un commentaire