Accueil A la une Ouagadougou: des présumés escrocs internationaux dans les filets de la police

Ouagadougou: des présumés escrocs internationaux dans les filets de la police

1099
0
Des délinquants aux arrêts

Le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre (SRPJC) du Burkina a démantelé un réseau de quatre présumés escrocs, dits internationaux, tous de nationalité étrangère, qui ont fait plusieurs victimes à Ouagadougou, selon le commissaire principal de police Sayibou Galbané, face la presse ce mardi 7 juillet 2020. Ces «délinquants» qui escroquent leurs cibles «via le faux monnayage de devises étrangères», ont également opéré en Gambie, Guinée Equatoriale, Sénégal, Bénin, Togo et le Mali, informe le commissaire principal Galbané.

A la suite d’informations sur des activités d’escroquerie à Ouagadougou, le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre (SRPJC) a ouvert une enquête qui a permis le démantèlement du réseau dont la spécialité est l’escroquerie à travers le faux monnayage de devises étrangères, a fait savoir le chef de service du SRPJC, le commissaire principal de police Sayibou Galbané. Trois des délinquants ont été présentés à la presse, ce mardi 7 juillet 2020.

Le commissaire principal de police Sayibou Galbané devant les micros

Arrivés à Ouagadougou le 2 juin 2020 en provenance de Conakry via Bamako, deux des délinquants dont une dame commerçante sont accueillis par les deux autres présents déjà dans la capitale burkinabè, qui leur ont trouvé un domicile dans un quartier périphérique de la ville.

«En prélude à leur forfait, le groupe (…) prend soin de localiser les grands centres commerciaux du centre-ville, surtout ceux gérés par les membres de la communauté libanaise», a déclaré le commissaire principal, affirmant qu’une dizaine de ces centres commerciaux a été la cible de ce réseau et la moitié en a été victime.

A Ouagadougou, ces délinquants ont pu échanger un total de 16 100 dollars US et 3 050 euros, auprès de leurs victimes. «Les sommes perçues par la bande sont estimées à 7 800 000 F CFA dont trois millions F CFA déjà transférés» dans la capitale d’un pays voisin, a confié à la presse, le commissaire Sayibou Galbané.

Des faux billets de banque

Il a été saisi à la suite de l’enquête 121 faux billets de banque en coupure de 100 dollars US, 29 billets de banque en coupure de 100 euros, 43 billets de banque en coupure de 50 euros, 1 490 000 franc CFA, 82 pounds soudanais et 5 500 franc guinéen.

Selon le chef de service du SRPJC, ces faux billets sont faits de telle sorte qu’on ne peut pas les détecter à l’œil nu sauf avec des appareils sophistiqués, appelant la population à la prudence et à la collaboration avec les services de sécurité.

Par Daouda ZONGO  

Laisser un commentaire