Accueil Economie Ouagadougou: le ministère de l’Habitat vers le retrait de près de 181...

Ouagadougou: le ministère de l’Habitat vers le retrait de près de 181 parcelles

3790
0

Le ministère burkinabè de l’Urbanisme et de l’Habitat a annoncé ce mardi 5 février 2019 qu’une procédure sera engagée bientôt pour le retrait de 181 parcelles pour non-respect des engagements de mise en valeur, lors d’un point de presse animé principalement par le secrétaire général du département, Stanislas Goungounga.

Après sa conférence de fin août dernier, le ministère de l’Habitat est revenu à la charge sur la question de la mise en valeur des parcelles attribuées au compte de la Zone d’activité commerciale et administrative (ZACA). Le ministère est ferme et annonce pour bientôt le retrait des 181 parcelles dont la mise en valeur de certaines se limite à une simple clôture.

D’autres parcelles mêmes sont devenues des dépotoirs d’ordures, a-t-on souvent constaté. Cette décision, à en croire le conférencier, sont les mesures ayant sanctionné les travaux du comité d’examen et de validation des dossiers des souscripteurs des parcelles non mises en valeur, non soldées ou ne respectant  pas le cahier de charges.

Stanislas Goungounga, secrétaire général du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme (à droite) (Ph. MUH)

A ce jour, « 270 parcelles contre 18 ont été soldées sur 310 parcelles.  Sur les 270 parcelles soldées, 163 n’ont pas été mises en valeur (nue ou clôturées), 35 parcelles ont été mises en valeur avec le niveau minimum demandé par le cahier de charges (R+3, R+4 ou R+5) et 24 parcelles ont été mises en valeur en dessous du niveau minimum demandé par le cahier de charges », a déclaré M. Goungounga.

Quant aux parcelles non soldées, quatre parcelles restent à mettre en valeur, deux en chantier, sept mises en valeur avec le niveau minimum demandé par le cahier de charges et cinq parcelles mises en valeur en dessous du niveau minimum du cahier de charges, a-t-il poursuivi qui note un reste à recouvrer de « 1 837 186 000 FCFA ».

Le secrétaire général du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, sur la question de retrait a rassuré les populations qu’une liste de toutes les insuffisances identifiées a été établie pour chaque parcelle et des correspondances de mise en demeure individuelle seront remises par voie d’huissier de justice aux souscripteurs.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire