Accueil Culture Ouagadougou: le troisième «zouglou days» du 26 au 30 octobre

Ouagadougou: le troisième «zouglou days» du 26 au 30 octobre

Les promoteurs du festival «zouglou days» ont annoncé le samedi 22 octobre 2022 que la troisième édition de l’évènement se déroulera du 26 au 30 octobre 2022, à Tampouy, un quartier populaire situé à la sortie Nord de Ouagadougou, face à la presse. Cette troisième messe musicale sera célébrée sous le thème: «Intégration culturelle face au défi sécuritaire en Afrique de l’Ouest, rôle et place des acteurs culturels».

L’acte 3 du festival Zouglou days aura lieu du 26 au 30 octobre, a annoncé son promoteur, Issouf Kouanda, pour qui, cet évènement est un cadre convivial, récréatif et festif mais aussi réflexif, créé pour permettre l’épanouissement socio-culturel des populations ouagalaises. Au menu, de la rue marchande, de la prestation artistique et des dons pour venir en aide aux Personnes déplacées internes (PDI). Ce volet sera confié aux agents du ministère de l’Action sociale.

« La culture est une arme de paix. La culture en tant qu’élément majeur de la superstructure est un facteur de cohésion sociale, donc de paix. Le contexte sécuritaire difficile que vit l’Afrique de l’Ouest repose entre autres sur les clivages socioculturels exploités par les officines de la terreur », a déclaré M. Kouanda.

Pour lui, au regard de la crise sécuritaire doublée de celle socio-politique que traverse le Burkina Faso, eux, les acteurs culturels, se voient comme investis d’une lourde responsabilité : celle de pourvoir à l’intégration culturelle. « L’engagement des acteurs culturels doit être militant pour l’unité culturelle. Il incombe en définitive, aux acteurs culturels de saisir la mission cardinale qui est la leur et d’employer tout moyen et stratégie afin de contribuer efficacement dans la lutte contre l’extrémisme violent », a soutenu Issouf Kouanda, fan du zouglou, un genre musical populaire ivoirien aux multiples vertus, notamment les nombreux conseils que les artistes adeptes de cet art véhiculent dans leurs chansons.

De grands noms musicien évoluant en solo ou en groupes, pratiquant surtout le zouglou sont confirmés comme le groupe « Les Garagistes », « Les Chirurgiens » et « Zouglou fashion » pendant que d’autres comme le groupe zouglou burkinabè « Campus ambiance » restent à confirmer.

L’invité spécial à cette troisième édition est l’artiste zougloumen ivoirien, Koko Djamat, de son nom à l’état civil, Frédi Valentin Lago a sorti un single pour féliciter et encourager les forces combattantes du Burkina Faso, les militaires, paramilitaires et leurs supplétifs, qui combattent les terroristes depuis sept années. Dans sa chanson a dédié au pays des « Hommes intègres », il parle de la résilience des populations face au terrorisme et les invite à continuer de vivre.

Le parrain de l’évènement, l’ancien député, Abdoulaye Sourgou, Président Directeur Général (PDG) du Groupe Oméga International, ancien manager de Seydoni production, a laissé entendre que « si les terroristes n’ont pas peur de mourir, nous, nous ne devons pas avoir peur de vivre ». Pour le député qui a siégé sous la transition de fin octobre 2014 à 2015, la situation sécuritaire « nous touche tous mais en tant que Burkinabè, il faut qu’on vive. On doit être résilient pour déjà encrer cette valeur dans la conscience de nos enfants », a-t-il poursuivi, réagissant que la tenue de ce festival participe à valoriser son quartier, Tampouy, appelé, « la Principauté ». Il faut noter que l’artiste Koko Djamat est coaché par M. Sourgou qui est aussi manager.

Quant à la question de savoir pourquoi ces acteurs font la promotion du zouglou au Burkina qui est un genre ivoirien, le coordonnateur de l’évènement, Samuel Sondo, a expliqué que pour corriger un certain nombre de perception et autres étiquettes qu’on colle à leurs frères de la diaspora, notamment celle de la Côte d’Ivoire qui est très souvent stigmatisé chez lui une fois de retour au bercail. « Nous voulons changer les mentalités, corriger les perceptions négatives à l’endroit des diaspos », a-t-il fait savoir, notant que pour l’ouverture et la fermeture du festival, ça sera des troupes warba qui vont assurer la prestation.

Dans l’ensemble, les promoteurs des zouglou days ont jugé les deux premières éditions satisfaisantes. Ainsi, après les invitations de JC Pluriel et le groupe VDA, des artistes zouglou qui ont cartonné en Côte d’Ivoire, c’est le mythique groupe les « Les Garagistes » qui seront à l’honneur cette année.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire