Accueil A la une Burkina: les annonces fortes du Premier ministre

Burkina: les annonces fortes du Premier ministre

Me Kyelem (Ph.Radio Tankonon)

Le nouveau Premier ministre burkinabè Me Kyelem Apollinaire de Tambela, a déjà donné le ton de sa future gestion du Gouvernement de Transition. En attendant la formation prochaine de ce Gouvernement, l’avocat a d’ores et déjà annoncé des mesures fortes sur les antennes de nos confrères de Radio Oméga, évoquant entre autres la baisse des salaires du président et du reste des membres de l’exécutif.

Nommé le 21 octobre 2022, dans la soirée, suite à la prestation de serment du Capitaine Ibrahim Traoré comme président du Faso, le nouveau Premier ministre Me Kyelem Apollinaire de Tambela a dès lors annoncé les couleurs de sa gestion à la tête de l’exécutif burkinabè.

Cet avocat de formation et figure bien connue du public burkinabè sur les plateaux d’émission de débats, a abordé sur les ondes de la radio Oméga, la question des salaires des membres du Gouvernement et celui du Président du Faso.

Il a indiqué que ces salaires seront revus à la baisse, confiant que lui et le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré se sont déjà accordés sur la question.

Me Kyelem Apollinaire de Tambela a aussi annoncé qu’ « il y aura moins de 25 ministres » dans le nouveau Gouvernement, contrairement à la prescription de la Charte de la Transition qui avait proposé ce nombre.

Pour cet ancien membre du Comité de défense de la Révolution (CDR) sous le président Thomas Sankara, il est impératif de rester sur la ligne du père de la Révolution burkinabè pour sortir le pays de son marasme économique.

« On ne peut pas développer le Burkina Faso en dehors de la ligne tracée par Thomas Sankara (…) Nous devons consommer ce que nous produisons (…) », a assuré Me Kyelem Apollinaire de Tambela.

N’étant pas formé dans le maniement des armes, le Premier ministre s’est engagé à assurer l’aspect civil dans sa nouvelle mission, et le président, qui est militaire, s’occupera du tout sécuritaire, avec pour principal objectif, la reconquête du territoire national et le retour des populations déplacées internes.

Friand des débats sur la politique nationale et internationale, Me Kyelem Apollinaire de Tambela s’est prononcé sur la question du partenariat du Burkina avec l’extérieur. Pour lui, « peu importe le partenaire avec lequel nous allons travailler, il devra nous respecter ».

Abordant plusieurs sujets pour sa toute première sortie médiatique après sa nomination, le Premier ministre a aussi abordé la question de la vie chère qui préoccupe nombre de ses concitoyens.

« Nous verrons comment diminuer le prix du carburant, car quand le carburant flambe, tout augmente », a-t-il déclaré à propos.

Comme « tout est urgent » dans le pays, selon la formule du président Ibrahim Traoré, la formation du futur Gouvernement ne devrait pas elle aussi traîner, à l’image de la nomination du Premier ministre.

Par Siaka CISSE Stagiaire

Laisser un commentaire