Accueil Communiqué de presse Ouagadougou: Les présumés cambrioleurs du domicile de Eddie Komboigo mis aux arrêts

Ouagadougou: Les présumés cambrioleurs du domicile de Eddie Komboigo mis aux arrêts

Le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Nongr-Mâasom vient de démanteler un réseau de présumés braqueurs qui troublait la quiétude des honnêtes citoyens de la ville de Ouagadougou. 

En effet, au cours du mois de décembre 2015, ledit Commissariat déférait devant le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou des membres d’un réseau de bandits de grand chemin qui sévissait dans la ville de Ouagadougou en matière de vols à mains armées. A l’occasion, le nommé NABOLE Madi, cerveau dudit réseau avait pris la fuite.
Les investigations ont permis d’appréhender ce dernier ainsi que tout le réseau composé de huit (08) personnes, tous des repris de justice qui sont :
NABOLE Madi, 33 ans, se disant cultivateur domicilié au secteur 41 (Nioko 2) cerveau du gang, SANE Mahamadi, BARRY Alaye, ZOUNGRANA Louis, TIENDREBEOGO Elysée et OUEDRAOGO Boureima.
Ils opéraient dans les commerces, les domiciles et sur la voie publique à l’aide de motocycles, de pistolets automatiques illégalement détenus et d’une machette.
Le groupe ciblait les victimes et en groupe de deux, trois ou quatre selon les cas, ils surgissaient, souvent les visages masqués par des cache-nez et des casquettes; ils surprenaient les victimes et les tenaient en respect. Les menaçant avec leurs pistolets automatiques et même en les brutalisant, ils retiraient numéraires, motocycles, téléphones portables, etc. et même des armes. Une fois leur sale besogne accomplie, ils se retiraient des lieux à l’aide des motocycles. Le groupe exerçait parfois une violence inouïe sur leurs victimes. En exemples, plusieurs d’entre elles ont été blessées au cours de ces braquages.
Après les forfaits, le matériel emporté, notamment les motocycles sont transmis aux nommés NIKIEMA Ali, se disant mécanicien et KOUANDA Soumaila alias Monre, se disant employé de commerce qui les écoulaient par la suite.
Les membres du groupe utilisaient les armes suivantes:
• Un (01) Pistolet Automatique de marque BRUNI de calibre 9 mm,
• Un (01) Pistolet Automatique de calibre 7.65 mm,
• Un (01) Pistolet Automatique de marque UNIQUE de calibre 7.65 mm,
• Un (01) Revolver Long Rifle (LR) de calibre 22,
• Quatre (04) munitions de calibre 22,
• Deux (02) munitions de calibre 7.65 mm,
• Une (01) douille 9 mm.
Il faut de passage souligner que toutes les munitions présentent des signes laissant penser qu’elles ont été percutées; ce qui laisse entrevoir que les intéressés essaient parfois d’ouvrir le feu sans y parvenir.
Ils ont mené leur sale besogne dans les quartiers suivants: Zogona; Cité des 1200 logements; Gounghin; Dassasgho; Wemtenga; Dapoya; Bendogo; Balkuy; Rayongo; Samandin; Kamsonguin et la zone de Katr-yaar.
Leurs forfaits les plus connus sont ceux commis dans une boutique aux 1200 logements le 21 aout 2016 et dans la famille KOMBOIGO à Samandin le 03 juin 2017 où le sieur KOMBOIGO Aristide fut blessé.
Ce dernier cas a d’ailleurs fait couler beaucoup d’encre et de salive alors qu’il s’agit purement d’un acte de banditisme comme les autres. Il faut dire que le groupe cible les victimes en se basant sur leurs activités (cas des commerces), leur statut social (niveau de vie) ou leurs moyens de déplacement (motocycles de grande valeur).
Au total quinze (15) victimes de cette bande ont été identifiées à ce jour et les produits de vols trouvés sont multiples et composés comme suit:
• Une (01) motocyclette de marque Yamaha 150,
• Une (01) motocyclette de marque Yamaha 135,
• Un (01) vélomoteur de marque Yamaha Vega RR,
• Un (01) vélomoteur de marque Yamaha Force X,
• Un (01) vélomoteur de marque Yamaha Sirius,
• Une (01) tablette de marque Samsung,
• Un (01) téléphone de marque LG,
• Un (01) téléphone de marque Huawei,
• Un (01) power-bank.
A ce jour, certains membres du groupe sont en cavale et des recherches sont en cours en vue de les appréhender afin qu’ils répondent de leurs actes.
Le démantèlement de ce groupe de braqueurs a été possible grâce à la collaboration des populations et celles-ci sont invitées à continuer à accompagner les forces de sécurité en appelant les numéros verts mis à leur disposition: 17 (Police Nationale); 16 (Gendarmerie Nationale); 1010 (Centre National de Veille et d’Alerte).

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale

Laisser un commentaire