Accueil Politique 6è TAC Burkina-Côte d’Ivoire: un budget de 376 millions FCFA affecté à...

6è TAC Burkina-Côte d’Ivoire: un budget de 376 millions FCFA affecté à l’organisation

Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry

Un budget de 376 millions de francs CFA a été affecté à l’organisation du sixième sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre le Burkina et la Côte d’Ivoire qui se tient du 12 au 19 juillet à Ouagadougou, a confié jeudi 13 juillet, le ministre burkinabè des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, face à la presse.

Pour le sommet, il est attendu une délégation ivoirienne composée, notamment, du président Alassane Ouattara, son Premier ministres Amadou Gon Coulibaly et des membres du gouvernement qui prendront part au Conseil des ministres conjoint Burkina-Côte d’Ivoire. Des conseillers et des experts ivoiriens sont également annoncés.

Les principaux dossiers à l’ordre du jour sont, entre autres, ceux liés aux « infrastructures routières et ferroviaires, les fournitures d’électricité et d’hydrocarbure, la question du facilitation du commerce, du transit et du transport, la mise en place de nouvelles structures de coopération, d’échange et d’appui aux populations, la question de défense et de sécurité », selon M. Barry.

Du côté burkinabè « 24 accords », notamment sur « la défense nationale (il s’agit de jumelages entre écoles) et les mutilations génitales féminines » ont été énumérés pour être discutés entre les experts des deux parties, a-t-il poursuivi.

« On a en projet la mise en place de deux fonds, un pour financer les femmes et la jeune fille et un pour les activités de jeunesse », a indiqué le ministre Barry pour qui, à ce TAC un « accent va être mis par exemple sur la réhabilitation du chemin de fer qui va faciliter les échanges entre les deux pays ».

Samedi 8 juillet, le Premier ministre de la Côte d’Ivoire était à Ouagadougou dans le cadre des préparatifs de ce sommet du Traité d’Amitié et de Coopération.

Créé en 2008, le TAC a été signé par les deux ex-chefs d’Etat burkinabè Blaise Compaoré et ivoirien Laurent Koudou Gbagbo pendant la crise ivoirienne.

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire