Accueil Société Ouagadougou : ouverture de la 3e édition des débats énergétiques

Ouagadougou : ouverture de la 3e édition des débats énergétiques

Un participant des débats énergétiques, il est de l'institut de Formation en Techologie Solaire Appliquée

L’Association des Jeunes Acteurs de l’Energie a procédé au lancement de la 3e édition du concours des débats énergétiques, ce samedi 20 février 2021, sous le thème central « Energies renouvelables et efficacités énergétiques », dans la salle PSUT de l’Université Joseph Ki-Zerbo, à Ouagadougou.

« Le débat énergétique est un concours scientifique pour la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique à travers l’art et les débats oratoires », a déclaré le commissaire général des débats énergétiques, Dimitri Wendpayangdé Tientéga.

Les membres du jury

Ce concours oppose les établissements et les associations œuvrant dans l’énergie et l’environnement autour des sous-thématiques en relation avec le thème central de cette 3e édition qui est « Energies renouvelables et efficacités énergétiques ».

Selon Dimitri Tientéga, ce concours, initié en 2019 par l’association des jeunes acteurs de l’énergie, « est une manière (pour eux) d’amener les jeunes à s’intéresser à la problématique de l’énergie » tout en faisant la promotion de l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique à travers des thèmes y relatifs.

Le comité d’organisation

Cette 3e édition du concours des débats énergétiques a débuté sa phase éliminatoire avec la confrontation, notamment, de l’Institut de Formation en Technologie Solaire Appliquée (IFTSA) et African Leaders and Development Network (ALDEN) autour du thème « Exonération des équipements solaires : nécessité ou injustice ? » et la confrontation de l’association DEWRAN et l’Université Aube Nouvelle sur le thème « Les énergies renouvelables : énergies propres et non polluantes».

Les débats énergétiques visent, par ailleurs, à développer des ambassadeurs des énergies renouvelables ; à former des élèves ingénieurs sur des techniques de prise de parole pour une meilleure compétitivité sur le marché de l’emploi ; à encourager l’entreprenariat des jeunes et des femmes dans les métiers du solaire et de l’efficacité énergétique, etc.

Le Commissaire des débats énergétiques, Dimitri Wendpayangdé Tientega

La 3e édition du concours de débats énergétique, à en croire son commissaire général, a connu d’importantes innovations à savoir l’extension du projet à Bobo-Dioulasso où les phases éliminatoires débuteront le 06 mars prochain ; l’organisation d’une mini-foire de technologie énergétique à l’occasion de la cérémonie de clôture ; l’instauration de la journée du débatteur et du partenaire, etc.

Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire