Accueil Société Plainte contre Simon Compaoré: le député Daouda Simboro « ne partage pas...

Plainte contre Simon Compaoré: le député Daouda Simboro « ne partage pas » la démarche de Diabré

La réaction du parti au pouvoir est « incompréhensiblement agressive, voire insultante », Daouda Simboro

Le Député Daouda Simboro, le premier responsable du groupe parlementaire des 13 frondeurs de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), dit « ne pas partager » la démarche de son président du parti, Zéphirin Diabré qui a déposé une plainte contre le ministre burkinabè de la Sécurité Simon Compaoré, pour « port illégal d’arme de guerre ».

C’est au cours d’une rencontre avec des populations de Nouna, dans la Boucle du Mouhoun, ce mercredi 3 janvier 2018 que le député Simboro a réagi sur la démarche adoptée par le leader de l’opposition politique burkinabè. Pour lui, la plainte de son président de parti, « laisse pantois quand (il) regarde la carrure de Zéphirin Diabré ».

« Le pays est confronté à des difficultés plus sérieuses pour qu’une personnalité de sa trempe aille déposer une plainte pour port illégal d’arme », a affirmé M. Simboro qui ne « ne partage pas du tout cette plainte ».

Pour Daouda Simboro, « il faut qu’on travaille à développer le Burkina plutôt qu’à essayer de glisser des peaux de bananes sous les pieds des uns et des autres » pour satisfaire des désirs politiques. Il a invité de ce fait Zéphirin Diabré à « se détourner de cela pour revenir sur le chemin d’un opposant républicain comme il a fait croire (aux membres de son parti) dès le départ ».

Le mardi 2 janvier 2018, M. Diabré a été auditionné à la gendarmerie de Paspanga, dans le cadre de la plainte qu’il a déposée contre l’actuel ministre burkinabè de la Sécurité intérieure, Simon Compaoré. Le leader de l’opposition politique a, au-delà de la plainte, demandé la démission du ministre Compaoré, président par intérim du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), parti au pouvoir.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire