Accueil Economie Prix Orange de l’Entrepreneur social Burkina: Trois projets retenus pour le concours...

Prix Orange de l’Entrepreneur social Burkina: Trois projets retenus pour le concours international

1771
0
Les trois premiers du concours Orange Ph. Daouda ZONGO @wakatsera.com

Trois projets qui étaient en compétition pour le Prix Orange de l’Entrepreneur social Burkina ouvert en avril 2017 ont été retenus après délibération, ce mercredi 6 septembre 2017, pour représenter le pays à l’international.

Les trois projets qui ont retenu l’attention des membres du jury après analyse, sont: Mystudent Week qui est classé premier, Voltatic classé deuxième et le troisième est Kobenga.

Le premier prix du concours Orangede l’entrepreneur social Ph. Daouda ZONGO @wakatsera.com

Le projet Mystudent Week qui a eu le premier prix a obtenu 1 500 000 F CFA offert par Orange Burkina. Il s’agit d’une « application de gestion des emplois du temps des universités et instituts du Burkina et fonctionne avec ou sans accès internet de sorte que l’étudiant ou l’enseignant peut disposer de son emplois du temps à travers le web ou son téléphone par message », a expliqué le porteur du projet Welgo Abdoul Aziz, ingénieur des travaux en réseau et système informatique de l’université Aube nouvelle.

Quant au deuxième projet, Voltatic, il œuvre dans le domaine de l’accès à l’eau et à l’énergie particulièrement en milieu rural, a affirmé son représentant Dominique Bonkoungou. « C’est un projet qui permet à un agriculteur lambda de pouvoir piloter son installation quel que soit sa position géographique », a-t-il poursuivi. Ce projet a reçu de Orange Burkina une somme de 1 000 000 FCA.

Le troisième projet dénommé Kobenga, renforce les capacités techniques et formelles des acteurs de la chaîne niébé. Cette application permet de « suivre l’itinéraire de la production, de voir comment on sème, quand est-ce qu’on sème, quand est-ce qu’on récolte et comment on vent », a expliqué son copromoteur Kassoum Nacambo, qui précise que « l’application est équipé d’un système de rappel de tel sorte que quand vous semez le lundi, par exemple, et c’est le mercredi que vous devez récolter, elle vous le notifie ».

Le président du jury duPrix Orange de l’Entrepreneur social Burkina, Damo Justin Baro ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) Ph. Daouda ZONGO @wakatsera.com

Pour le président du jury Damo Justin Baro ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et ex-ministre burkinabè de l’Economie et des Finances sous la révolution, les critères de sélection des trois projets ont concerné, entre autres, « la créativité, l’esprit d’initiative et surtout le désir d’innover ».

Pour M. Baro, les 15 projets sur 117 présélectionnés « sont de manière générale de très bonne facture », louant l’initiative de Orange car c’est un concours qui va « faciliter la production pour la plupart des projets qui sont présentés ».

Selon le directeur général de Orange Burkina Ben Cheick Haidara, ce concours « répond à une promesse du groupe Orange de soutenir le développement économique et social du Burkina à travers l’utilisation de la technologie de l’information et de la communication. Nous pensons que si nous encourageons l’utilisation de ces TIC, nous allons pouvoir contribuer à notre façon au développement économique et sociale du pays ».

Le directeur général de Orange Burkina Ben Cheick Haidara Ph. Daouda ZONGO @wakatsera.com

« Nous travaillons à pérenniser cette initiative et faire en sorte que nous puisons aller même au-delà, voire encourager des incubateurs et veiller à l’accélération du développement des startups », a affirmé M. Haidara pour qui « ce projet concerne les entreprises qui ont moins de trois ans d’existence ou qui sont en création ou à l’idée projet ».

Les trois projets retenus au Burkina, participeront à un autre concours au niveau international avec les trois qui seront sélectionnés dans chaque pays Orange, a-t-il indiqué, confiant que les trois premiers à l’issue de la compétition international, seront primés et le premier recevra comme prix 25 000 Euro soit 16 398 925 F CFA.

Les promoteurs burkinabè des trois projets retenus ont promis de retravailler leurs projets dans le but de « pouvoir représenter fièrement le Burkina à l’international » en novembre 2017.

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire