Accueil A la une Projet Dorsale Nord: lancement de l’actualisation des inventaires des biens et le...

Projet Dorsale Nord: lancement de l’actualisation des inventaires des biens et le recensement des personnes affectées

Rencontre de lancement du plan d'actualisation des inventaires des biens et du recensement des personnes affectées par le projet Dorsale Nord au Burkina

L’actualisation des inventaires des biens et le recensement des personnes affectées par le projet Dorsale Nord du West African Power Pool (WAPP) a été officiellement lancé, ce mercredi 13 octobre 2021, à Ouagadougou, au cours d’une rencontre du Comité national de suivi du Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) et du Plan d’Action et de Réinstallation (PAR).

Projet Dorsale Nord

Au cours de la rencontre qui a réunis, ce mercredi 13 octobre 2021, des acteurs, des parties prenantes au projet, il sera présenté la stratégie d’indemnisation des personnes affectées par le projet Dorsale Nord au Comité national du suivi, la méthodologie de l’actualisation des données du PAR au Burkina Faso et Programme d’activités du groupement BERD/SEREING, a affirmé le représentant du secrétaire général du ministère burkinabè de l’Energie, Mahamadi Bila. Il s’en suivra la présentation et adoption des Barèmes d’indemnisation des personnes affectées par le projet au Burkina Faso.

Mahamadi Bila, représentant du secrétaire général du ministère burkinabè de l’Energie

En plus de ces travaux, les participants à la rencontre effectueront une sortie de terrain avec le groupement BERD/SEREING.

«Actualiser nos données nous permettra de nous conformer aux dispositions des partenaires techniques et financiers mais aussi à la procédure nationale», a fait savoir Dr Marie Chantal Ekra Niambé, la spécialiste en sauvegarde sociale du projet, chargé des indemnisations des personnes affectées par la réalisation du projet.

Dr Marie Chantal Ekra Niambé, la spécialiste en sauvegarde sociale du projet, chargé des indemnisations des personnes affectées par la réalisation du projet

Les données des études environnementales et sociales réalisées en 2015 sont aujourd’hui caduques, selon Dr Ekra Niambé, pour qui celles-ci, ne reflètent pas du tout les réalités du terrain, six ans après leur collecte.

«On a jugé donc nécessaire d’actualiser les inventaires des biens et le recensement des personnes affectées le long du couloir de la ligne de transport. Sur cette base, nous allons pouvoir conduire les indemnisations de toutes les personnes qui disposent des biens afin de leur permettre de rentrer dans leur droit et de démarrer effectivement les travaux construction sur le terrain», a-t-elle souligné.

Le présidium

Elle a sollicité l’appui, l’accompagnement des participants à la rencontre, dans cette opération «très importante qui est assez sensible en ce sens que ça porte sur les biens et l’identification des personnes affectées». «On a donc besoin du soutien de tous les acteurs, les parties prenantes du projet WAPP Dorsale Nord au niveau du Burkina Faso pour réussir cette activité», a-t-elle poursuivi.

Le conseiller technique du directeur général de la Société nationale burkinabè d’électricité (Sonabel) en charge des projets, Daniel Sermé

Le projet Dorsale Nord du d’interconnexion électrique 330 KV du West African Power Pool (WAPP) est «un projet intégrateur qui va permettre à cinq pays, le Nigéria, le Niger, le Bénin, le Burkina Faso et le Togo d’être interconnectés, d’échanger de l’énergie, étant entendu que certain pays ont une grande masse d’énergie qu’ils produisent, et qu’ils pourront donc vendre aux pays qui en ont besoin», a déclaré le conseiller technique du directeur général de la Société nationale burkinabè d’électricité (Sonabel) en charge des projets, Daniel Sermé.

Pour M. Sermé, le Nigéria étant «une manne où il y a beaucoup de producteurs indépendants qui produisent avec de l’Hydraulique, du gaz, donc de l’énergie bon marché», le Burkina Faso, le Niger, le Bénin et le Togo pourraient en acheter.

Photo de famille

«La ligne va quitter le Nigéria et traverser le Niger. Il y a une dérivation qui va se faire dans une localité qu’on appelle Zabori. Le point d’aboutissement au Niger sera le poste de Goroubanda. Et de Goroubanda on doit arriver à Ouagadougou au poste Ouaga Est. Vous avez toutes les localités telles que Fada, Koupéla, toutes les villes avoisinantes, Mogtédo, Zorgho qui seront traversées jusqu’à Ouagadougou», a-t-il dit.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire