Accueil Sport Qatar 2022: un mondial des blessés?

Qatar 2022: un mondial des blessés?

0

Partira, partira pas au Qatar? Cette interrogation a longtemps résonné dans les esprits, tourmentant bon nombre d’acteurs du ballon rond avant le début de la Coupe du monde Qatar 2022 qui démarre ce 20 novembre avec la rencontre Qatar- Équateur à 16 GMT.

Cette 22e édition, particulière du fait de la période de la compétition, s’est aussi illustrée par un nombre important de blessés dans les rangs des joueurs. Des grandes nations favorites aux moins en vue, y compris les sélections africaines, personne n’a été épargné des blessures, entraînant parfois des forfaits importants dans les listes au grand dam des pays concernés.

Parmi les cinq représentants africains, c’est le Sénégal et le Maroc qui ont enregistré en leur sein des blessés, mais pas des moindres. Surtout pour les Lions de la Teranga qui ont vu leur attaquant vedette, Sadio Mané, se blesser à moins de deux semaines de la grand-messe. Si le joueur du Bayern Munich a été retenu dans la liste des appelés du sélectionneur Aliou Cissé, il part diminué à cette compétition et il n’y a pas de certitudes quant à sa capacité à pouvoir disputer les premières rencontres. Il est d’ailleurs annoncé forfait pour le match d’ouverture des Lions contre les Pays-Bas programmé le 21 novembre à 16 GMT.

Quant aux Lions de l’Atlas du Maroc, ils devront faire sans l’ailier de 25 ans de l’Olympique de Marseille, Amine Harit. Ce dernier a été victime d’une entorse des ligaments du genou gauche lors du dernier match de son club en championnat de France contre Monaco (2-3) et a donc été empêché d’honorer une deuxième convocation en Coupe du monde avec le Maroc après Russie 2018.

En dehors du continent africain, les Nations européennes font aussi face à une cascade de blessures. La France, poisseuse, est en tête de ce triste tableau, avec des acteurs majeurs du dernier sacre en Russie, forfaits. Il s’agit des milieux N’Golo Kanté (Chelsea), Paul Pogba (Juventus), du gardien de Milan, Mike Maignan. Mais pas que. A cette liste s’ajoutent le défenseur du PSG, Presnel Kipembé, l’attaquant du RB Leipzig, Christopher Nkunku. Si le ballon d’or Karim Benzema et le défenseur mancunien Raphaël Varane sont dans le groupe de Deschamp, ces cadres partent diminués et pourraient ne pas disputer les premiers matchs des Bleus.

En Allemagne, on a des forfaits comme Florian Wirtz, Marco Reus, Timo Werner; pour l’Angleterre, il y a Ben Chilwell, Reece James, Emile Smith-Rowe, au Portugal, il s’agit de Diogo Jota, Pedro Neto, Ricardo Pereira. Et la liste n’est pas exhaustive.

Face à ce bilan pour le moins sombre, les inquiétudes demeurent, car aucun joueur n’est à l’abri d’une blessure. Faut-il vraiment s’étonner de ce qui arrive à ces sportifs dont on se soucie peu pour des enjeux économiques? En effet, les footballeurs sont désormais amenés à disputer énormément de matchs du fait de la multiplication effrénée des compétitions. Ainsi, il convient de s’interroger sur le timing de cette Coupe du monde programmée en pleine saison sportive. Les risques de blessures étaient bien réels, et tant pis pour le spectacle.

Par Siaka CISSE