Accueil Dernière Actu Relecture du Code électoral : La première version remise aux partis politiques pour...

Relecture du Code électoral : La première version remise aux partis politiques pour amendements

Le processus de relecture du Code électoral, en cours, a conduit à un premier draft que le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a remis aux partis et formations politiques pour amendements, ce jour 30 mai 2017 à Ouagadougou.

A en croire le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, le Code électoral actuel a montré ses limites. De fait, il a expliqué que des observateurs en ont fait la démonstration et sur le terrain, les exemples de crises nées de l’application de ce référentiel existent à la pelle. Une relecture s’imposait, a fait savoir le ministre Sawadogo.

Et le comité constitué à cet effet, a produit une version provisoire qui a été remis aux partis et formations politiques pour amendements. Pour ce faire, une semaine calendaire leur a été accordée pour faire les observations à transmettre au ministère.

Selon le ministre en charge de l’Administration territoriale, il était question dans un premier temps de nettoyer le présent Code électoral mais, entre temps, ils se sont rendu compte que les modifications portaient sur l’ensemble du Code d’où la décision de tout revoir.

Il a également  confié à l’occasion que « le présent Code électoral ne comporte pas de disposition en lien avec l’organisation d’un référendum au Burkina Faso ». En rapport avec l’organisation probable d’un référendum en vue d’adopter une nouvelle Constitution, le ministre a fait savoir qu’il faut aller vite pour être dans les délais dans la mesure où les textes ne permettent la révision des textes qu’au moins six (6) mois avant des élections.

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire