Accueil A la une Sahara marocain: plusieurs pays soutiennent l’Initiative d’Autonomie sous la Souveraineté du Maroc 

Sahara marocain: plusieurs pays soutiennent l’Initiative d’Autonomie sous la Souveraineté du Maroc 

Plusieurs pays, dont les États-Unis d’Amérique marquent leur soutien à l’Initiative d’Autonomie sous la Souveraineté du Maroc. Ils sont un total de 40 pays à avoir pris part à la rencontre ministérielle, tenue en visioconférence, le vendredi 15 janvier 2021.

La majorité des participants à cette Conférence ont exprimé leur appui fort à l’Initiative marocaine d’autonomie comme seule base pour une solution juste et durable au conflit régional du Sahara.

Selon le secrétaire d’Etat américain adjoint en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, la reconnaissance des Etats-Unis de la pleine souveraineté du Maroc sur son Sahara consacre la position de Washington soutenant l’initiative marocaine d’autonomie comme l’unique base pour une solution juste et durable au conflit autour du Sahara.

Les Etats-Unis ont lancé un appel aux parties concernées, les Nations unies et la communauté internationale afin qu’elles « étudient plus sérieusement » le plan d’autonomie qui constitue l’unique base crédible et réaliste de négociations. Ainsi M.  Schenker propose une relance des négociations dans le cadre du plan d’autonomie, et sous l’égide des Nations unies.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, pour qui la question nationale connaît un « tournant important » avec des paramètres et des objectifs clairs, il n’y a pas de solution en dehors de l’initiative d’autonomie, ni un autre leadership que celui des Nations Unies, ni d’autres moyens que la négociation, en présence de l’ensemble des acteurs concernés, y compris l’Algérie.

Le ministre Bourita, a invité l’Europe à s’inscrire dans la dynamique internationale enclenchée par le large soutien à l’initiative d’autonomie. « L’Europe doit sortir du confort de dire qu’il y a un processus, et nous soutenons ce processus, même si ce processus doit durer encore des décennies », a-t-il laissé entendre, notant que « la position américaine doit interpeller l’Europe sur son degré d’engagement, pour que cette direction prise par la communauté internationale, qui est celle d’une solution dans le cadre de l’autonomie sous souveraineté marocaine, soit également celle de l’Europe dans son unanimité ».

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire