Accueil A la une Sud-ouest Burkina: trois personnes tuées dans un conflit à Loropéni

Sud-ouest Burkina: trois personnes tuées dans un conflit à Loropéni

534
0
Image d'illustration (Ph Le Faso.net)

Trois personnes ont été tuées, dans la nuit du vendredi au samedi 11 juillet 2020, à la suite d’un conflit communautaire ayant opposé des Lobi de Nianiara et des Dogossè de Yaya Koro dans la commune de Loropéni, une localité située dans le Sud-ouest du Burkina Faso, a rapporté nos confrères de Le Faso.net qui informe qu’une personne est portée disparue.

La commune de Loropéni, une localité touristique a été secoué cette fin de week-end par des différends qui ont opposés deux communautés autochtones. « Tout serait parti d’une altercation entre des jeunes initiés et un jeune homme d’un village voisin autour d’un forage à Nianiara », fait savoir le site burkinabè qui note que les autorités provinciales avec à leur tête le Haut-commissaire de la province du Poni, Antoine Sylvanus Domba, ont fait le déplacement à Loropéni pour calmer les esprits.

Selon le témoignage d’un proche d’une des victimes, le problème est survenu au forage ou se trouvaient des initiés. Les initiés ont demandé aux passants de s’abstenir d’aller au forage, le temps pour eux de se laver. Le jeune homme du village voisin s’est opposé à la décision des initiés et il s’en est suivi une altercation. Un des initiés est agressé à la machette. Puis le blessé a succombé après avoir été transporté au CSPS de Loropéni. Des représailles s’en sont suivies, avec trois morts, dont deux du côté des Lobi et un du côté des Dogossè, deux blessés et un porté disparu, a rapporté le reporter du quotidien en ligne.

« Tout le monde regrette ce qui est arrivé, nous espérons que c’est de bon cœur et qu’ils sont prêts à se pardonner pour que la cohésion sociale revienne dans ce village », a laissé entendre à l’issue de ses concertations avec les deux camps, le Haut-commissaire, Antoine Domba. Il a rassuré que les parties belligérantes se sont engagées à enterrer la hache de guerre.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire