Accueil Monde Tchad: 92 soldats tués dans des combats contre Boko Haram (médias)

Tchad: 92 soldats tués dans des combats contre Boko Haram (médias)

1114
0
Idriss Deby Itno, président du Tchad (Ph. Jeune Afrique)

92 militaires tchadiens ont été tués et 47 autres blessés dans une attaque perpétrée le lundi 23 mars 2020 par la secte Boko Haram à Boma, une île du Lac Tchad, a confirmé mardi le président tchadien Idirss Déby Itno, selon des médias.

« Dans cette île maudite [Boma] (…), nous avons perdu 92 de nos soldats notamment des sous-officiers et des officiers. Nous avons aussi 47 blessés qui ont été transportés par nos propres moyens à N’Djaména pour des soins intensifs », a déclaré le président Déby, venu à Boma pour y constater l’ampleur des dégâts.

Les combats – qui ont débuté vers cinq heures du matin – ont duré plus de sept heures, lundi 23 mars, sur plusieurs fronts, autour de la presqu’île de Boma, dans la zone tchadienne du lac Tchad, où les jihadistes de Boko Haram avaient lancé leur attaque sur les positions de l’armée tchadienne. Au moins 92 militaires ont été tués, dont plusieurs parmi les renforts envoyés sur place après le début des hostilités, précise Jeune Afrique.

Le chef de l’Etat tchadien a promis que l’armée reverrait tous ses dispositifs pour éviter de connaître un nouveau Boma. « Je voudrais dire aux Tchadiens que jusqu’au dernier mort, y compris les blessés, les forces de défense et de sécurité n’ont pas cédé de terrain », a fait remarquer Idriss Déby.

Les terroristes se sont emparé d’une partie du matériel de la garnison et détruit, au cours de cette attaque, d’importants matériels militaires. C’est plus précisément plus d’une vingtaine de véhicules de l’armée tchadienne qui ont été endommagés dont plusieurs blindés.

Au Tchad, la province du Lac, frontalière avec le Niger et le Nigeria, est régulièrement attaquée depuis 2015 par la secte Boko Haram qui lutte dans cette partie de l’Afrique contre la culture occidentale.

Un deuil national de 72H, soit trois jours a été décrété dans le pays qui connait pour la première fois une attaque d’une telle envergure, poussant le président Deby à annoncer sur la chaîne de l’Etat qu’il allait coordonner temporairement les opérations contre Boko Haram.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire