Accueil Monde Togo: les publications d’images de victimes d’attaques terroristes punies jusqu’à cinq ans...

Togo: les publications d’images de victimes d’attaques terroristes punies jusqu’à cinq ans de prison

Le Togo punit les publications d'images de victimes d'attaques terroristes sur les réseaux sociaux d'un à cinq ans de prison

Les publications des images des victimes d’attaques terroristes sur les réseaux sociaux sont punies d’une peine d’emprisonnement d’un à cinq ans au Togo, selon un communiqué de son ministère en charge de la Communication. Cette mesure est prise à un moment où ce pays d’Afrique de l’Ouest est confronté aux attaques terroristes sur son territoire, notamment la partie nord, frontalière avec le Burkina Faso.

Le Togo punit d’un à cinq ans de prison et d’une amende d’un million à cinq millions de francs CFA, les publications sur les réseaux sociaux des images de victimes d’attaques terroristes.

 C’est qu’a signifié son ministère de la Communication dans  un communiqué, expliquant que ces photos sont «attentatoires à la dignité des personnes disparues».

Le ministère déplore une attitude «malencontreuse» qui aggrave la douleur des familles éplorées et heurte la conscience sociale.

Il indique, par ailleurs, que «l’exercice de la liberté d’expression ne saurait justifier les déviances et les abus», rappelant que cette liberté, selon les articles 8 et 9 du Code de la presse et de la communication, s’exerce dans le respect notamment de la dignité humaine et des impératifs  de la défense nationale et de la sécurité.

Le Togo subit depuis quelque temps, des attaques terroristes dont la dernière remonte au vendredi 15 juillet 2022, faisant plusieurs morts dans des villages dans le Nord du pays, à la frontière avec le Burkina Faso.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire