Accueil A la une Travailleurs bloqués dans la mine de Perkoa: la cellule de crise délocalisée...

Travailleurs bloqués dans la mine de Perkoa: la cellule de crise délocalisée dans le Sanguié

La cellule de crise mise en place le 16 avril 2022 suite à l’inondation qui a bloqué huit travailleurs de la mine de Perkoa, a été délocalisée, le mercredi 4 mai 2022, dans le Sanguié, près de la mine. L’information a été communiquée par le ministre porte-parole du Gouvernement, Lionel Bilgo, qui explique que la délocalisation est faite dans l’optique de «suivre de près les actions de recherches et apporter le soutien aux familles».

«La cellule de crise mise en place depuis ce jour est délocalisée à partir de ce mercredi 4 mai 2022 dans la province du Sanguié, région du Centre-Ouest, pour se tenir plus près du lieu du drame, suivre de près les actions de recherches et apporter le soutien aux familles», indique le porte-parole du Gouvernement, Lionel Bilgo, qui assure qu’ «un point sur la situation sera régulièrement fait afin de tenir l’opinion informée».

Une inondation provoquée par des pluies diluviennes avait surpris huit travailleurs de la mine de Perkoa qui ont été bloqués depuis le 16 avril 2022, à l’intérieur de la mine.

Ces travailleurs sont portés disparus depuis maintenant 20 jours et n’ont jamais donné le moindre signe de vie. Il s’agit de six Burkinabè, un Tanzanien et un Zambien.

 Le 23 avril dernier, une délégation gouvernementale s’est rendue sur le site pour constater l’avancée des travaux.

Des parents des portés disparus ont porté plainte contre X le 28 avril.

Deux jours plus tard, c’est-à-dire le 1er mai, le Premier ministre Albert Ouédraogo s’est rendu sur le site où il a annoncé que les responsables de la mine sont sommés de ne pas quitter le pays et qu’une enquête judiciaire a été déclenchée.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire