Accueil Politique UNIR/MPS: le deuxième vice-président claque la porte du parti

UNIR/MPS: le deuxième vice-président claque la porte du parti

Nestor Batio Bassière quitte le parti sankariste, l'UNIR-MPS

Nestor Batio Bassière, deuxième vice-président du parti sankariste, l’Union pour la Renaissance/Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS), a annoncé, le jeudi 15 septembre 2022, dans une correspondance, sa démission de toutes les instances du parti pour «convenance personnelle». C’est la deuxième démission au sein de cette formation politique en moins de deux jours, après celle de l’ex-député Me Edasso Rodrigue Bayala intervenue le 14 septembre.

Divorce entre Nestor Batio Bassière et les Sankaristes! L’ancien ministre en charge de l’Environnement sous le pouvoir de Roch Kaboré a annoncé, jeudi 15 septembre 2022, sa démission de toutes les instances de l’Union pour la Renaissance/Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS), expliquant sa décision par une «convenance personnelle».

«Je viens par la présente vous informer qu’à compter de ce jour 15 septembre 2022, je démissionne de mon poste de deuxième vice-président et de toutes les instances du parti pour convenance personnelle», a-t-il écrit dans une correspondance adressée au président du parti, Me Bénéwendé Sankara.

La démission du deuxième vice-président intervient à moins d’un an après la naissance de cette formation politique. En effet, l’UNIR/MPS est issue du mariage entre cinq partis politiques et de deux organisations de la société civile qui ont fusionné, le lundi 1er novembre 2021, en un parti politique pour porter l’idéal et la vision du père de la Révolution burkinabè, Thomas Sankara.

Ce parti était membre de la mouvance présidentielle avant la chute du pouvoir de Roch Kaboré, le 24 janvier dernier, par un coup d’Etat militaire qui a porté le Mouvement patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) du lieutenant-colonel Damiba, au pouvoir.

Le départ de Nestor Batio Bassière est le deuxième du genre au sein de l’UNIR/MPS en moins de 48h. En effet, l’ex député Me Edasso Rodrigue Bayala a quitté le navire la veille, mercredi 14 septembre dernier.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire