Accueil Non classé Burkina : réflexion sur les formes de dédommages impliqués par le second Compact

Burkina : réflexion sur les formes de dédommages impliqués par le second Compact

395
0
L’économiste principal de l’Unité de formulation du second Compact, Adama Zerbo

Il s’est tenu le 17 décembre 2019 à Ouagadougou un atelier de validation du cadre partenarial sur les mesures d’impact environnemental du second Compact du Millenium Challenge Corporate (MCC).

Selon l’économiste principal de l’Unité de formulation du second Compact, Adama Zerbo, dans la réalisation des projets d’infrastructures, des aspects environnementaux sont à respecter.Et dans ce sens, a-t-il poursuivi,  il y a des réinstallations qui peuvent être faites, au cas où des populations, l’environnement ou d’autres biens sont affectés.

Il explique qu’il s’agit donc de se conformer aux lois du Burkina Faso qui impose des étapes. Ainsi, un premier document sur l’étude stratégique environnementale avait été élaboré. La deuxième étape, c’est le cadre de la politique de réinstallation qui balise le terrain, et donne les critères pour le dédommagement des populations affectées.

Une vue des participants

A en croire M. Zerbo, si « ce cadre est validé par les experts du domaine de l’environnement, nous allons passer à une autre étape qui est l’élaboration du plan d’action en vue de la mise en œuvre de la politique de réinstallation, ce qui permettra de minimiser les impacts sur le terrain ».

Il ajoute que la forme des dédommagements dépendra de la nature des impacts : « Par exemple, ça peut être un reboisement, des compensations terre pour terre, ou un dédommagement financier. Le compact se fait sur Ouaga, Bobo, et les lignes régionales ».

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire