Accueil A la une Lutte contre le terrorisme : l’UEMOA soutient ses trois pays membres exposés avec...

Lutte contre le terrorisme : l’UEMOA soutient ses trois pays membres exposés avec 100 millions de dollars US

396
0
photo d'illustration

Le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA), Abdallah Boureima, a animé une conférence de presse, le 10 janvier 2020 au siège de l’institution, à Ouagadougou. Il a fait, pour l’essentiel, le bilan des 25 ans de la structure qu’il dirige. Il a aussi parlé de la revue annuelle et des conclusions de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA.

A l’issus de leur conférence en décembre 2019, les chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA), se sont dit inquiet de la situation sécuritaire « face à la récurrence des attaques terroristes au Burkina, Mali et Niger ».

Aussi, ils ont décidé « de contribuer de façon urgente au financement de la lutte contre le terrorisme dans l’espace communautaire, avec 100 millions de dollars US aux trois pays membres de la ligne de front du G5 Sahel », a fait savoir le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA), Abdallah Boureima.

Pour Abdallah Boureima le bilan de la commémoration des 25 ans de l’UEMOA est satisfaisant

Il a précisé que « cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par l’UEMOA à participer à hauteur de 500 millions de dollars US au financement du plan d’action de la CEDEAO pour lutter contre le terrorisme sur la période 2020-2024 ».

Pour ce qui est de la revue annuelle, M. Boureima a déclaré que « tous les pays de l’espace réalisent des performances dans tous les domaines y compris dans les réformes sectorielles ». A l’en croire, le taux moyen de mise en œuvre des réformes est passé de 69% en 2018, à 74% en 2019 ».

Des collaborateurs du président Boureima

De l’avis du président de la Commission, Abdallah Boureima, « ce niveau de performance est surtout imputable aux efforts des membres en matière de conduite des réformes sectorielles dont le taux moyen de mise en œuvre se situe à 76% en 2019, contre 79% en 2018 et 63% en 2017 ».

Pour Abdallah Boureima le bilan de la commémoration des 25 ans de l’UEMOA est satisfaisant. Il en veut pour preuve, « la forte implication et l’engagement des autorités », et « l’intérêt des populations ». Il a aussi confié que les populations se sont exprimé à propos de leur adhésion aux principes de l’Union.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire