Accueil Société Air Burkina réalise le rêve de quatre enfants orphelins du terrorisme dont...

Air Burkina réalise le rêve de quatre enfants orphelins du terrorisme dont un fils de Ladji Yôrô

Le directeur général de Air Burkina remettant un kit scolaire à Jotham Ouédraogo, porte-parole des bénéficiaires

La compagnie nationale Air Burkina a permis à quatre enfants des victimes du terrorisme, dont un fils du combattant des forces du mal, Ladji Yôrô, de réaliser leur baptême de l’air en effectuant un vol sur Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du pays. Le directeur général de la compagnie nationale Air Burkina, Maxime Toé, a indiqué que ce «geste» s’inscrit dans un élan de solidarité autour des autorités, des Forces de défense et de sécurité (FDS), des Personnes déplacées internes (PDI) et des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP). Le premier responsable de Air Burkina et ses proches collaborateurs, ont remis aux quatre bénéficiaires du voyage sur Bobo-Dioulasso, des kits scolaires. C’était au siège de la compagnie nationale de transport aérien, ce mardi 20 septembre 2022.

Les quatre enfants bénéficiaires du geste de Air Burkina

Air Burkina a organisé une cérémonie de remise de kits scolaires à l’endroit de quatre enfants des Forces de défense et de sécurité (FDS), des Personnes déplacées internes (PDI) et des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), victimes du terrorisme, ce mardi dans l’après-midi à son siège. Présidée par le directeur général de Air Burkina, Maxime Toé, en présence de certains de ses proches collaborateurs, cette cérémonie vient couronner une journée pleine d’émotion faite d’escapade en avion à Bobo-Dioulasso, suivi d’une visite de courtoisie au gouverneur des Hauts-Bassins, selon les organisateurs de l’activité.

Parmi ces quatre enfants bénéficiaires de cette action de Air Burkina, l’on note la présence de Mahamoudou Ganamé, fils de l’ »intrépide » combattant, Ladji Yôrô, « célèbre » VDP, tombé les armes à la main au cours d’une attaque des groupes armés, qui a exprimé sa «joie» d’avoir été de cette aventure qui se veut pérenne, selon le DG de la compagnie nationale.

«Ceux qui ont montré tout leur amour pour la patrie, Air Burkina leur est reconnaissante et leur offre ce jour pour montrer qu’il se range résolument aux côtés de tous ceux qui œuvrent pour la paix et la stabilité au Faso. C’est un petit geste de solidarité nationale autour de nos FDS, PDI et VDP, mais très symbolique», a déclaré Maxime Toé.

Photo de famille à l’issue de la remise de kits scolaires

Pour lui, cette action est une manière de montrer l’engagement de sa structure auprès des autorités et de la population, «pour l’effort qui est en train d’être fait pour la survie de la nation». «Nous avons choisi les enfants sur la base de leurs résultats scolaires pour leur offrir ce baptême de l’air», a expliqué M. Toé qui s’est dit «très ému» en voyant ces enfants parce que «ce n’est pas du tout facile» pour ces victimes du terrorisme qui sévit dans le pays.

«Je les encourage encore à travailler. Nous allons donc ouvrir une fenêtre comme ça sur leur rêve, leur espoir. On espère qu’un geste comme ça reste mémorable pour l’enfant», a poursuivi le DG de la compagnie nationale Air Burkina. Si c’est la première fois que Air Burkina fait ce geste, la société entend poursuivre son action à l’occasion des congés ou des vacances scolaires.

Le DG de Air Burkina espère aussi qu’à travers ce geste, que parmi les meilleurs élèves que le comité d’organisation va sélectionner, «sortent des pilotes, des ingénieurs ou des personnes qui pourraient venir travailler dans les différents métiers qu’offre la compagnie, et nous les soutiendrons dans leur effort». «Le comité d’organisation prendra le soin de suivre leur évolution, de communiquer avec eux souvent pour qu’ils se sentent dès maintenant de la famille Air Burkina», a révélé M. Toé.

Maxime Toé a, alors signifié que le montant de chaque kit scolaire est évalué à au moins 60 000 FCFA.

Le DG de Air Burkina, face aux difficultés auxquelles fait face sa compagnie, n’a pas occulté d’adresser un message à ses clients et à ses partenaires.

Mahamadou Ganamé, fils de Ladji Yôrô, VDP tué lors de combats contre des terroristes

«Je vais profiter de vos micros pour remercier tous nos passagers, nos partenaires et nos clients qui, malgré les difficultés que nous vivons sont à nos côtés et ont foi en cette compagnie. C’est l’occasion aussi de présenter nos excuses pour tous les désagréments que nous avons lors de nos difficultés», a reconnu le DG. Dans la foulée, il annonce: «Dans les jours à venir, avec un soutien que nous avons déjà reçu de l’Etat, nous allons stabiliser l’exploitation avec l’ensemble de la flotte et, pour pouvoir aller conquérir d’autres horizons, ouvrir de nouvelles destinations. Je peux vous assurer que d’ici à la fin de l’année, nous travaillerons à cela».

Le porte-parole des bénéficiaires de cette aventure, Jotham Ouédraogo, élève en classe de 4è, s’est dit comblé de joie comme ses camarades. «Merci au directeur général de nous avoir permis ce voyage dans les airs, de regarder les nuages. Que Dieu bénisse davantage Air Burkina», a-t-il dit avant de souhaiter que Dieu les «aide à être demain, des futurs pilotes, des futurs ingénieurs, des futurs scientifiques».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire