Accueil Politique Assemblée nationale burkinabè : le NTD au bilan de sa participation aux...

Assemblée nationale burkinabè : le NTD au bilan de sa participation aux activités de la 8e législature

Le groupe parlementaire du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) lors d’une conférence de presse animée le jeudi 3 juin 2021, à son siège, à Ouagadougou, a fait le bilan de sa participation aux activités parlementaires de deux sessions en tant que groupe parlementaire depuis l’installation de la huitième législature le 28 décembre 2020. A l’occasion, le Président du groupe parlementaire NTD, le Député Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana et ses paires, comme devoir de redevabilité oblige, sont revenus sur les acquis et les défis relevés par le groupe parlementaire au cours des deux sessions parlementaires que sont la session spéciale du 28 décembre 2020 au 09 février 2021, et la première session ordinaire du 03 mars au 28 mai 2021.

Au titre des activités, après la session spéciale consacrée à l’installation du président de l’Assemblée nationale, la mise en place des groupes parlementaire, etc. ; selon le président du groupe parlementaire NTD, le 04 février 2021, à l’issue de la déclaration de politique générale du Premier ministre Marie Joseph Dabiré, le groupe parlementaire NTD a voté « Pour ».

Les acquis engrangés lors de la mise en place du bureau de l’Assemblée nationale et des commissions générales, sont les différents postes de responsabilité occupés par les députés du NTD à savoir le poste de Vice-président qu’occupe le député Dramane Nignan, le poste de président de la commission des Affaires étrangères et des Burkinabè de l’Extérieur qu’occupe le député Innocent Coulidiati, et bien évidemment d’autres postes.

En ce qui concerne la première session parlementaire 2021 qui a vu l’examen et l’adoption de 30 lois, dont 20 lois portant sur des ratifications d’accords, et les dix autres lois votées, dont les plus « emblématiques » sont « la loi portant protection des personnes à l’égard du traitement des données à caractère personnel, la loi portant prorogation du mandat des conseils municipaux et régionaux des communes et régions du Burkina Faso, la loi portant régime juridique applicable aux drones civiles au Burkina Faso », le groupe parlementaire NTD, selon son Président Zoungrana, « a donné sa caution à l’ensemble de ces projets de lois en votant Pour ». A l’en croire la raison de ce vote « positif » s’explique d’une part par la « pertinence » de ces projets de lois, et d’autre part par l’engagement du NTD à soutenir le Gouvernement dans son engagement à satisfaire les populations à travers la mise en œuvre de son programme.

Revenant sur l’un des « temps forts » qui ont marqué cette première session ordinaire à savoir le discours du premier ministre sur la nation le 20 mai 2021, le Président du groupe parlementaire NTD a notifié que leur groupe a interpellé le Premier ministre sur les questions relatives à la vie de la Nation, notamment les questions sécuritaires. Et le Député Innocent Coulidiati, dans ses échanges avec les Hommes de médias, a déclaré avoir apprécié « positivement » les éléments de réponse du Premier ministre, Marie Christophe Joseph Dabiré, à leurs préoccupations lors de son discours sur la Nation.

Sur la crise scolaire qui sévit, le NTD, selon le député Innocent Coulidiati, préconise le dialogue entre les différents acteurs.

En rappel, à l’occasion des élections présidentielle et législatives, le Nouveau Temps pour la Démocratie de Vincent Timbindi Dabilgou, a remporté 13 sièges sur les 127 sièges que compte l’Assemblée nationale burkinabè. Le parti est classé deuxième dans la formation politique de la majorité présidentielle après le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) ; et est le troisième parti politique du pays, après le MPP, et le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP).

Par Oumpounini MANDOBIGA (Stagiaire) 

Laisser un commentaire