Accueil Communiqué de presse Attaques contre l’éducation: La Fondation Education Above All lance le portail de...

Attaques contre l’éducation: La Fondation Education Above All lance le portail de collecte et de diffusion de données

Ph. UNICEF

La Fondation Education Above All et ses partenaires lancent le portail de données TRACE pour collecter et diffuser des données sur les attaques contre l’éducation. Selon un communiqué parvenu à Wakat Séra « Le portail permettra une plus grande responsabilisation pour protéger l’éducation en zones de conflit, alors que les attaques continuent de se multiplier ».

Communiqué

Paris (8 Septembre 2022)

La Fondation Education Above All (EAA) et ses partenaires dévoilent TRACE, le portail de données Track Attacks on Education (TRACE), un nouvel outil qui applique la technologie humanitaire pour générer des données fiables et opportunes sur les attaques contre l’éducation à partager librement. Les activistes, les décideurs politiques, les journalistes, ainsi que les travailleurs humanitaires et les communautés locales pourront utiliser l’outil pour mieux comprendre les défis dans la protection d’accès a l’éducation de qualité en zones de conflit. Le lancement aura lieu le vendredi, lors de la 3e célébration de la Journée internationale pour la protection de l’éducation contre les attaques à Paris, qui réunira des dirigeants du monde de l’éducation et du développement pour discuter de solutions efficaces pour faire face aux attaques croissantes contre l’éducation.

Grâce à un partenariat établi en 2021 avec l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), KoBo Toolbox en étroite collaboration avec la GCPEA et le QCRI, TRACE a été conçu pour combler une lacune mondiale en matière de données de qualité fiables. Il s’agit d’un portail public et facile à utiliser qui collecte, visualise et fournit une analyse organisée des données sur les attaques contre l’éducation. TRACE aide à rendre disponibles des données de qualité sous une forme facile à utiliser pour pourvoir engager l’responsabilité des auteurs d’attaques, défendre la protection de l’éducation et répondre aux attaques promptement.

« Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour pouvoir engager la responsabilité de ceux qui commettent des attaques contre l’éducation. Lorsque des criminels attaquent des écoles, ils attaquent le cœur même d’une communauté et sa culture, en détruisant et l’avenir des enfants», a déclaré la présidente de l’EAA et la défenseure des objectifs de développement durable, Son Altesse Sheikha Moza bint Nasser lors de son discours liminaire lors de l’événement de haut niveau à Paris.

Selon la Coalition Mondiale pour Protéger l’Education Contre les Attaques (GCPEA) – dont l’EAA est un membres fondateurs – il y a eu plus de 5 000 attaques documentées contre l’éducation entre 2020 et 2021, avec plus de 9 000 étudiants et éducateurs enlevés, arrêtés, blessés ou tué. La RDC, le Mali et l’État de Palestine ont été les pays les plus touchés, tandis que le Burkina Faso, la Colombie, l’Éthiopie, le Myanmar et le Nigéria ont également connu une augmentation. L’utilisation militaire des écoles et des universités a plus que doublé.

Les données sont fondamentales pour les efforts de changer cette sombre réalité. La résolution 2601 du Conseil de sécurité des Nations Unies (RCSNU 2601), qui a été adoptée en octobre de l’année dernière, encourage un suivi et un signalement renforcés des attaques contre l’éducation et appelle toutes les parties à collecter et à partager des données sur les attaques contre l’éducation.

La Journée internationale pour la protection de l’éducation contre les attaques a été établie en 2020 et devenue de plus en plus importante alors que les élèves, les enseignants et les écoles continuent de subir un nombre croissant d’attaques dans le monde. Cette année, la journée se tiendra en personne pour la première fois en deux ans, au siège de l’UNESCO à Paris et offrira une plateforme pour discuter des questions relatives aux attaques contre l’éducation. Coorganisée par l’EAA, la Mission du Qatar auprès des Nations Unies, le Fonds international des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’UNESCO et le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés, l’évènement réunira des dirigeants mondiaux et des Nations Unies , des défenseurs de la jeunesse, des décideurs politiques et des universitaires pour discuter de la manière de protéger l’éducation et de construire une paix durable.

Parmi les participants et contributeurs à l’évènement de cette année, intitulée « Agir maintenant pour protéger l’éducation contre les attaques », figurent Son Altesse Sheikha Moza bint Nasser, présidente de l’EAA, défenseure des ODD ; Son Excellence Nana-Akufo-Addo, Président du Ghana ; Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies ; Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO ; Son Altesse Royale Maria Teresa, Grande-Duchesse de Luxembourg, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO ; Catherine M. Russell, Directrice générale de l’UNICEF ; Virginia Gamba, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés ; Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation ; Yalda Hakim , journaliste australienne, présentatrice de nouvelles; Rosario Diaz Garavito, PDG de The Millennials Movement. Son Altesse Royale la Princesse Caroline de Hanovre, ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO, sera également présente pour l’occasion.

L’appel de l’EAA à la communauté mondiale s’inscrit dans le cadre de sa campagne mondiale de trois ans #UniteToProtect pour mettre fin aux attaques contre l’éducation à travers à la collecte de données sur les attaques pour établir des preuves, l’engagement de la responsabilité des coupables et la mobilisation pour soutenir des processus de paix.

FIN –

En savoir plus sur l’événement de haut niveau de la Journée internationale pour la protection de l’éducation contre les attaques :

Site Web de TRACE, cliquez ici.

Pour voir plus de détails sur l’éducation avant tout, cliquez ici.

Pour voir les débats en direct de la 3e célébration de la Journée internationale pour la protection de l’éducation contre les attaques, cliquez ici.

Pour des éléments multimédias, y compris des témoignages, une démo de portail de données, des images, des vidéos et des citations d’experts, cliquez ici.

Notes aux éditeurs :

À propos de la Journée internationale de la protection de l’éducation contre les attaques

Instaurée par la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies (A/RES/74/275), à la suite d’un appel à l’action lancé par Son Altesse Sheikha Moza bint Nasser, la Journée internationale est une plate-forme mondiale permettant aux décideurs de se mobiliser pour la protection de l’éducation dans les conflits et les processus de consolidation de la paix. Cette journée attire l’attention sur le sort de plus de 75 millions d’enfants de 3 à 18 ans vivant dans 35 pays touchés par la crise qui ont besoin d’un soutien éducatif urgent.

Education Above All

La Fondation Education Above All (EAA) est une fondation mondiale créée en 2012 par Son Altesse Sheikha Moza bint Nasser. EAA vise à transformer des vies à travers l’éducation. Nous pensons que l’éducation est le moyen le plus efficace de réduire la pauvreté, de créer des sociétés pacifiques et justes, de libérer le plein potentiel de chaque enfant et de chaque jeune et de créer les conditions propices à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Grâce à notre approche multisectorielle, nos modèles de financement uniques, notre concentration sur l’innovation en tant qu’outil de bien social et nos partenariats, nous visons à apporter de l’espoir et de réelles opportunités dans la vie des garçons et des filles pauvres et marginalisés.

EAA réunit quatre programmes en son sein: Educate A Child (EAC), Al Fakhoora, Reach Out To Asia (ROTA), Protect Education in Insecurity and Conflict (PEIC) et Innovation Development (ID).

Laisser un commentaire