Accueil Economie Autonomisation du genre au Burkina: Le MICA octroie des équipements à 130...

Autonomisation du genre au Burkina: Le MICA octroie des équipements à 130 femmes des 13 régions

621
0
SHARE
Le directeur de cabinet du ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat (MICA), Christian Somda, remettant des kits à une bénéficiaire

Le coordonnateur du projet Mainstreaming du Genre dans le Développement du secteur privé au Burkina Faso (PMG/DSP-BF), Paul Pacmagda, a affirmé ce mercredi 31 janvier 2018 à Ouagadougou que le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MICA) a octroyé des équipements d’une valeur de plus de «32,5 millions francs CFA à 130 femmes des 13 régions» pour leur permettre d’accroître leurs chiffres d’affaires. Selon lui, ce projet piloté par l’ONG Diakonia, exécuté sur un an, a permis de formaliser «325 entreprises à raison de 25 par région» qui représentent autour de «11% des entreprises de femmes» créées au cours de l’année 2017.

Le projet Mainstreaming vise à «contribuer à la promotion du genre dans le développement du secteur privé, accompagner les femmes dans la formalisation de leurs entreprises, renforcer les capacités entrepreneuriales des femmes», a précisé M. Pacmagda qui a noté qu’il «s’adresse aux femmes chefs d’entreprises, exerçant dans le secteur informel» au cours de la cérémonie de remise des  équipements à dix femmes de la région du Centre.

Le coordonnateur du projet Mainstreaming du genre dans le développement, Paul Pacmagda, remettant des kits à une bénéficiaire

Durant un an, l’équipe du MICA a sillonné les 13 régions du pays pour sélectionner des femmes chefs d’entreprise qu’elle a accompagnées pour la «formalisation de leurs entreprises». «Au final sur 25 femmes par région, nous avons retenu dix à très fort potentiel qui sont dans des secteurs porteurs notamment les secteurs de transformations agroalimentaires, à qui on a essayé avec les centres de gestion agréés et les centres de formalisation, d’accorder des subventions» pour permettre leur autonomisation, s’est réjoui le coordonnateur de Mainstreaming, soulignant que les 130 femmes sélectionnées disposent désormais de «documents» légaux qui attestent qu’elles peuvent exercer formellement.

Selon Yempabo Naaba, chargé de programme à Diakonia, ce projet porteur a coûté dans sa mise en œuvre au moins « 250 millions FCFA».

Les équipements que les femmes ont reçus sont «vraiment modestes mais on se dit que par rapport à la taille de leurs entreprises, (ils) vont leur permettre de pouvoir accroître leurs chiffres d’affaires et à accroître le volume de leurs activités», a reconnu le directeur de cabinet du MICA, Christian Somda.

Mariam Sawadogo, bénéficiaire du projet Mainstreaming du genre dans le développement

«Je suis très contente», s’est exprimée Mariam Sawadogo, bénéficiaire, vendeuse de céréale et transformatrice des produits locaux, faisant savoir que «le matériel que je viens d’acquérir va renforcer le travail».

Les kits se composent de «casque, séchoir, blouse, lave tête, tablier estampé, table de coupe, machine à coudre, machine de surfilages, ciseaux, machines à coudre tête blanche, plats glaciers, marmite, réfrigérateur, dévidoir, gobelets doseurs, bassine plastique, seau plastique, gant plastique, fer à repasser, séchoir solaire, bâche, couteaux, barrique pour la conservation d’eau (200l) et broyeur» entre autres. Ils serviront pour la coiffure, la couture, la restauration, le tissage, la teinture, la fabrication de savon, le pressing et la transformation.

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire