Accueil A la une BDU-Burkina Faso: les populations de Kaya accueillent leur agence

BDU-Burkina Faso: les populations de Kaya accueillent leur agence

1574
0

Le gouverneur de la région du Centre-nord du Burkina, Casimir Sèguèda a officiellement lancé, le samedi 18 janvier 2020, les activités de l’agence de la Banque de l’Union (BDU-BF) à Kaya (Centre-Nord), située non loin du marché central de la ville. Cette arrivée de BDU dans le Sanmatenga, porte désormais à quinze, les agences de l’institution bancaire qui couvrait déjà six villes du Burkina Faso, à savoir Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou, Banfora, Banfora et Tenkodogo.

Une forte délégation de la BDU-BF avec à sa tête son premier responsable, Karim Bagayoko, était l’hôte de la province du Sanmatenga, pour une série d’activités dont l’ouverture d’une agence, une réunion-bilan des cadres et des remises de dons aux déplacés victimes du terrorisme et deux autres structures à caractère social.

«A travers l’ouverture de cette agence, c’est toute l’activité économique de toute la région qui sera davantage boostée», a déclaré le gouverneur, Casimir Sèguèda, qui a invité les populations de la ville de Kaya et des environs à faire de l’agence de la Banque de l’Union leur «partenaire financier pour faire éclore leurs projets ou renforcer leurs capacités existantes pour fructifier leurs ressources».

Le directeur général de la BDU-BF, Karim Bagayoko (micro)

Pour le directeur général de la BDU-BF, Karim Bagayoko, le choix de Kaya se justifie par le fait que la ville regorge d’énormes potentialités économiques sur le plan national, témoignant de son dynamisme. «La BDU est une banque de proximité. C’est une banque qui va vers ses clients, est à l’écoute de ses clients pour leur faciliter toutes les opérations qui peuvent rendre leur quotidien meilleur», a affirmé M. Bagayoko.

L’agence de Kaya ouvre déjà avec certaines faveurs au profit d’une clientèle très exigeante, a signifié le DG de BDU-BF. «Nous avons, depuis quelques temps, initié les paiements de factures dans nos guichets. Nous avons déjà démarré avec un guichet automatique qui offre beaucoup de potentialités. Aujourd’hui, on peut faire des retraits dans nos guichets sans avoir de compte. On peut faire des retraits dans nos guichets automatiques à tout moment, 24H/24. On reçoit, on envoie et on donne des ordres de virements à partir de ce guichet. Nous sommes en train de voir, bientôt, comment activer les versements à partir des guichets automatiques», a détaillé le patron de la Banque de l’Union-BF.

Sur place à la cérémonie d’ouverture, les trois premiers clients de la banque à Kaya ont été récompensés par les autorités de la région présentes et les responsables de la banque.

La BDU ayant pour tradition, à l’ouverture de chaque agence dans une localité, de conforter sa posture d’entreprise citoyenne, elle a procédé à divers dons au profit des populations. C’est ainsi que les responsables de la banque avec à leurs côtés les employés, ont procédé à la remise des dons à certaines structures, à commencer par le Centre hospitalier régional, au profit de qui ils offert un chèque pour l’appuyer dans ses activités. «Nous savons que les besoins sont immenses mais aussi que les ressources sont limitées», a reconnu Karim Bagayoko, précisant que l’aide de BDU-BF vise surtout à prendre en charge les soins des enfants.

Remise de vivre à l’orphelinat

La délégation de la BDU-BF a ensuite remis des vivres, notamment, des sacs de riz et des cartons de savons, accompagnés d’un chèque de cinq cent mille FCFA à l’orphelinat Oasis de Kaya qui accueille au moins 314 enfants actuellement. La troisième remise est allée aux services de l’Action sociale qui ont reçu des vivres, notamment de l’huile, du riz, des nattes et du savon. «Ce geste répond à l’appel des autorités et à l’actualité nationale, car comme vous le savez, Kaya qui est le chef-lieu de la région du Centre-nord, reçoit des déplacés. Donc c’est surtout pour soutenir les déplacés», a précisé le patron de BDU-BF, la société qui a un capital de plus de 10 milliards de francs CFA.

Dons de vivres à l’Action sociale, au profit des déplacés

«C’est l’occasion de dire que la banque de l’Union du Burkina, ce n’est pas seulement la recherche de l’argent mais aussi le social qui nous préoccupe parce qu’on se dit que pour mener à bien une activité financière, il faudrait qu’il y ait une certaine quiétude au niveau de la population», a relevé M. Bagayoko.

En marge de cette sortie à Kaya, les travailleurs de la Banque de l’Union du Burkina Faso ont tenu une rencontre-bilan pour les perspectives de 2020.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire