Accueil A la une Burkina: 53 résolutions adoptées en vue de rendre performantes les Sociétés d’Etat

Burkina: 53 résolutions adoptées en vue de rendre performantes les Sociétés d’Etat

La 29ème Assemblée générale des sociétés d’Etat au Burkina Faso a adopté, le vendredi 25 juin 2021, 53 résolutions en vue de contribuer à rendre performantes et compétitives les entreprises publiques.

Au terme des travaux de la 29ème Assemblée générale des sociétés d’Etat, débuté le jeudi 24 juin 2021, présidée par le Premier ministre burkinabè, Christophe Dabiré, les participants ont adopté à l’unanimité 53 résolutions dont 12 résolutions communes applicable à l’ensemble des sociétés et 41 résolutions individuelles par société.

Ces résolutions ont été prises, après examen des états financières des sociétés d’Etat. Leur application devrait, selon les participants, permettre d’améliorer la performance et la compétitivité des entreprises publiques.

«Le rapport des travaux relève à dessein l’essentiel des difficultés que rencontre nos entreprises publiques. Si certaines sont imputable au contexte économique difficile, il n’en demeure pas moins que des efforts sont à faire à différent niveau pour pallier les insuffisances, telles que le volume des créances et des dettes fiscales des sociétés d’Etat qui ne cessent d’augmenter, le faible niveau d’investissement, la non mise en œuvre de toutes les résolutions et recommandations antérieures des Assemblées générales des sociétés d’Etat, des auditeurs internes et externes ainsi que des corps de contrôle de l’Etat, le retard dans l’implémentation de certains outils de bonne pratique de gouvernance», a fait savoir M. Dabiré.

Il les a exhorté les différentes entreprises publiques à «poursuivre la relecture de leurs plans stratégiques assortis de plans continuités-activités, opérationnaliser le dispositif permettant l’examen des avant-projets de contrat-plan entre l’Etat et les sociétés d’Etat», à s’engager «dans une démarche qualité en vue d’une amélioration continue de la qualité des services rendus, poursuivre la mise en œuvre des outils du code de bonne pratique de (leur) gouvernance, mettre en œuvre les recommandations des différentes missions d’audit, maitriser les charges de fonctionnement en vue de dégager une capacité d’auto-investissement plus accrue».

«J’invite singulièrement les présidents des conseils d’administration, les directeurs généraux et l’ensemble des parties prenante à faire preuve de rigueur dans la mise en œuvre de toutes les décisions issues des travaux de la présente rencontre», a poursuivi le Premier ministre.

L’examen de l’exercice 2020 des entreprises publiques montre une faible application des résolutions prise au cours de la 28ème Assemblée générale des sociétés d’Etat.

Selon, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, les résolutions qui ont été adoptées, au cours de cette 29ème Assemblée générale, sont assorties de sanctions en vue d’obliger les directeurs généraux et les présidents des conseils d’administrations travaillent à la mise en œuvre de ces résolutions.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire