Accueil A la une Burkina/Culture: des innovations majeures aux Kundé 2021

Burkina/Culture: des innovations majeures aux Kundé 2021

Les Kundé se tiendront le 26 novembre 2021

Le Commissariat général des Kundé 2021 a présenté à la presse le 6 octobre 2021, les œuvres sélectionnées pour la 20e édition de cet évènement culturel qui se tiendra le 26 novembre prochain au Palais des Sports de Ouaga 2000. Exceptionnellement, pour cette édition, cinq artistes, au lieu de trois, seront nommés dans chaque catégorie et les ouvres concernées par ces Kundé 2021, sont celles produites entre le 1er mars 2019 et le 28 février    2021.

Après avoir manqué le rendez-vous de 2020 du fait de la Covid-19, les Kundé se tiendront le 26 novembre 2021 au Palais des Sports de Ouaga 2000. Le Commissariat général de ces Kundé a présenté à la presse, les différentes œuvres sélectionnées pour la 20e édition de ce rendez-vous musical.

Le Commissaire général des Kundé, Salfo Soré alias Jah Press, a rassuré devant les Hommes de médias que «toutes les dispositions sont prises» pour une organisation réussie des Kundé 2021.

L’équipe chargée de l’organisation des Kundé 2021

Pour cette édition, M. Soré et son équipe annoncent deux innovations majeures. Il s’agit, dans un premier temps, du nombre des artistes nominés dans chaque catégorie qui passe de trois à cinq. Les catégories concernées sont au total neuf dont la catégorie des artistes « kundéables » (ceux qui peuvent prétendre au Kundé d’or, le plus grand prix de cet évènement), les artistes féminins, les artistes étrangers vivant au Burkina, les artistes burkinabè de la diaspora, les clips, les œuvres musicales, les albums de musique religieuse, les œuvres de musique traditionnelle et les œuvres de musique profane.

L’autre particularité, c’est le fait que l’édition de 2021 a combiné les œuvres de deux éditions, c’est-à-dire l’édition de 2020, empêchée par la crise de la Covid-19, et celle de 2021. Ainsi, les productions musicales qui pourront entrer en compétition pour les Kundé 2021, sont celles produites du 1er mars 2019 au 28 février 2021.

Le Commissaire général des Kundé, Salfo Soré alias Jah Press

Le Commissariat général a expliqué que ces innovations ont été intégrées dans l’esprit de prendre plus d’œuvres et de donner plus de chances aux artistes burkinabè et de la sous-région.

Au regard des statistiques établies par Jah Press et ses collaborateurs, la tendance des productions musicales est à la hausse. Par exemple, les œuvres musicales produites en 2020-2021 sont 708 contre 557 en 2019-2020, les clips de 2020-2021 sont 158 contre 92 en 2019-2020. Les œuvres profanes sont passées de 378 à 545 dans la même période. En revanche, dans certaines catégories, les productions ont baissé. C’est le cas des musiques religieuses qui ont chuté de 179 à 163 dans le même intervalle de temps.

Quant aux artistes en lice pour le Kundé d’or, ils sont au nombre de 80 dont 59 hommes et 21 femmes en 2020-2021 contre 30 dont 7 femmes en 2019-2020. Les artistes étrangers vivant au Burkina sont trois en 2020-2021 contre un en 2019-2020 et les artistes burkinabè de la diaspora sont également trois contre un dans la même période.

Le Commissariat général des Kundé a prévu d’autres rencontres avec la presse au cours desquelles il va désigner les artistes nominés dans les différentes catégories.

Le trophée du Kundé d’or

Le sponsor officiel de cette 20e édition est Orange Burkina, et elle est placée sous le parrainage de l’épouse du président du Faso, Sika Kaboré.

En rappel, peut prétendre à cette récompense suprême, tout artiste qui a plus d’un album dans sa collection. Le dernier vainqueur de ce grand prix est l’artiste burkinabè Floby qui a remporté le Kundé d’or 2019 grâce à son album Wakato.

Les Kundé ou «les trophées de la musique au Burkina Faso représentent un évènement culturel majeur au Burkina, qui s’est fait une respectabilité internationale, est un rendez-vous musical attendu par les mélomanes, des professionnels du show-biz. La première édition des kundé s’est tenue en 2001 avec Solo Dja Kabako, comme le premier lauréat du Kundé d’or.

Par Siaka CISSE (stagiaire)

Laisser un commentaire