Accueil Culture Burkina/Culture: le nouveau DG du BBDA Samuel Garané installé dans ses fonctions

Burkina/Culture: le nouveau DG du BBDA Samuel Garané installé dans ses fonctions

Le DG du BBDA, Samuel Garané a promis de travailler dans la transparence

Samuel Garané a officiellement pris le lundi 26 juillet 2021, les reines du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA), en remplacement du désormais ex directeur général Wahabou Bara. La cérémonie de passation de charges s’est déroulée au siège du BBDA en présence du personnel de l’institution et de nombreux acteurs du monde de la culture.

Le Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA) a un nouveau patron. Il s’agit du juriste, administrateur des services touristiques, M. Samuel Garané, qui a été nommé à ce poste le 22 juillet dernier en Conseil des ministres. Il a officiellement pris fonction ce lundi 26 juillet, et succède ainsi à Wahabou Bara, qui occupait ce poste depuis juin 2016. L’ex directeur général Wahabou Bara n’était pas à la cérémonie de passation de service pour des raisons de santé, et était donc représenté par le secrétaire général du BBDA, Moïse Kohoun.

Le nouveau DG, M. Garané, a été installé dans ses nouvelles fonctions par la directrice générale des Arts, Alimata Sawadogo/Tanly, qui a remis le certificat de cessation de service au représentant du DG sorti. L’ex directeur général, dans son message, a présenté le bilan de son quinquennat, félicité son successeur pour sa nomination et a invité l’ensemble du personnel du BBDA à se mobiliser autour du nouveau directeur général tout au long de son mandat.

Prenant la parole à son tour, le nouveau patron de l’institution chargée du droit d’auteur au Burkina Faso, Samuel Garané a tenu à souhaiter prompt rétablissement à son prédécesseur malade et a reconnu «un travail énorme» abattu par ce dernier.

Il a par ailleurs reconnu la complexité de la mission qui leur incombe, lui et ses collaborateurs et a rassuré de son engagement à  relever les défis qui se présentent à eux. Pour ce faire, M. Garané a décliné les grandes lignes de son mandat en quatre axes majeurs. Le premier, selon lui, c’est de renforcer la loi 048 portant protection de la propriété littéraire et artistique, en adoptant beaucoup de textes pour achever la plénitude du dispositif juridique, de sorte que le droit d’auteur soit pleinement effectif.

La DGA Alimata Sawadogo-Tanly remettant le document de prise de fonction au nouveau DG Samuel Garané

La deuxième priorité, c’est de «travailler à optimiser le recouvrement des droits d’auteurs». Le DG a indiqué qu’il faut une sensibilisation des populations sur la question du droit d’auteur afin que ce recouvrement soit optimal.

Le troisième axe, lui, porte sur la transparence. «Il faut que nous allions vers une très grande transparence dans la gestion des droits collectifs et cela est nécessaire si nous voulons améliorer les conditions socio-économiques des artistes», a expliqué Samuel Garané.

Le quatrième et dernier point consiste à prendre en compte les nouvelles technologies dans le recouvrement des droits d’auteurs. C’est une action qui vise, selon le nouveau directeur général, à adapter le recouvrement du droit d’auteur aux mutations des nouvelles technologies.

Avant de clore son propos, Samuel Garané a exhorté ses collaborateurs à s’acquitter de leurs missions respectives avec professionnalisme, rigueur et loyauté. Il a également invité les responsables des structures faitières à l’appuyer de par leurs conseils et suggestions afin de mener à bien ce nouveau quinquennat.

Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire