Accueil A la une Burkina : des militants du CDP impatients de connaitre leur candidat à la...

Burkina : des militants du CDP impatients de connaitre leur candidat à la présidentielle de 2020

1028
0
Les animateurs de la conférence de presse, avec Achille Tapsoba (milieu)

Deux jours après son congrès extraordinaire, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a tenu une conférence de presse, le 9 décembre 2019 à Ouagadougou. Il est ressorti que les congressistes ont exprimé leur impatience quant à la procédure de désignation de leur candidat à la présidentielle de 2020.

La présidentielle de 2020 au Burkina Faso préoccupe des militants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP). En plus d’être à l’origine d’une crise au sein de ce regroupement politique, des congressistes réunis le week-end dernier ont exprimé leur impatience « dans le processus de désignation de leur candidat », a confié Achille Tapsoba, précisant qu’une « recommandation portant célérité » a été adoptée.

Les congressistes du parti de l’ancien président, Blaise Compaoré et président d’honneur du CDP, ont adopté, le 7 décembre 2019, deux autres résolutions pour le respect des orientations du président d’honneur, relative à la discipline, la cohésion et l’unité du parti et pour rapporter les sanctions prises par le congrès extraordinaire, le 22 septembre 2019.

Dans ce sens, les sanctions ont été levées, « pour l’intérêt du CDP », a déclaré Achille Tapsoba, principal animateur de la conférence de presse. A l’en croire, cette démarche vise à « renforcer l’esprit de parti et le rapprochement des positions dans la tolérance, le respect du droit à la différence et la reconnaissance de la vertu de l’unité et de la cohésion ».

M. Tapsoba a aussi fait savoir que les membres dont les sanctions ont été levées pourront réintégrer et reprendre leurs anciens postes au sein des instances du parti.

Achille Tapsoba a expliqué que le camp de Mahamadi Kouanda, par l’intermédiaire de son avocat a demandé au juge un retrait d’instance. Il précise que cela est simplement une suspension de la procédure à ne pas comprendre comme un retrait de la plainte.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire