Accueil A la une Burkina : deux enseignants brutalisés par des présumés terroristes

Burkina : deux enseignants brutalisés par des présumés terroristes

Des élèves de l'école Dassasgho E (Photo d'illustration)

Deux enseignants ont été brutalisés dans les villages de Nimina et Niaré, commune de Kougni, province du Nayala (Toma), le 2 février 2022, selon une information de l’AIB.

Journée du 2 février 2022 difficile pour deux enseignants dans les villages de Nimina et Niaré, commune de Kougni, province du Nayala (Toma), où ils ont été brutalisés par des hommes armés. Après cela, ils, au nombre de huit sur quatre motos, armes en poing, ont, semble-t-il, exigé, la fermeture des classes.

Du coup, la totalité des écoles (primaires et secondaires) des villages de Nimina et de Niaré, à une quinzaine de kilomètres de Toma, dans la province du Nayala ont été contraintes de fermer, a expliqué le journal.

Le secteur de l’Education souffre du terrorisme dans la province du Nayala, comme dans d’autres régions du pays en proie à l’hydre terroriste depuis 2016.

Au sortir du Conseil des ministres du 5 janvier 2022, le porte-parole du Gouvernement débarqué le 24 janvier par un coup d’Etat, avait déclaré que ce sont 3 280 établissements scolaires qui sont fermés à cette date au Burkina Faso pour des raisons d’insécurité.

Ce chiffre représente 13,09% de l’ensemble des structures éducatives du pays. Le ministre avait aussi fait noter que des écoles ont été ré-ouvertes et certaines délocalisées pour répondre à l’impératif d’éducation des enfants.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire