Accueil A la une Burkina: Eddie Komboïgo félicite Roch Kaboré pour sa réélection

Burkina: Eddie Komboïgo félicite Roch Kaboré pour sa réélection

604
0
Le nouveau leader de l'opposition burkinabè, Eddie Komboigo (en veste), félicitant Roch Kaboré pour sa réélection

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, arrivé deuxième à la suite de la présidentielle burkinabè du 22 novembre 2020, est allé, ce mardi 22 décembre 2020, féliciter le président Roch Marc Christian Kaboré, pour sa réélection, après la confirmation des résultats de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), par le Conseil constitutionnel.

La rencontre tant attendue par certains Burkinabè qui voulaient être rassurés que l’issue de ces élections sera paisible et que le Burkina Faso doit désormais se pencher sur son développement les cinq ans à venir, a eu lieu ce mardi au siège du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti majoritaire).

Le candidat du CDP, parti fondé par l’ex-président Blaise Compaoré, arrivé deuxième avec 15,54% des voix, dit être venu « saluer » le président élu avec 57,74%, Roch Kaboré, afin de « l’inviter à être le président de tous les Burkinabè sans distinction ».

« J’ai reçu ce matin les félicitations du candidat du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) à la présidentielle du 22 novembre dernier, Eddie Komboïgo », a affirmé Roch Kaboré qui s’est réjoui de cette initiative de M. Komboïgo. « Cette démarche républicaine qui intervient après la proclamation de ma victoire à ce scrutin par le Conseil constitutionnel, me conforte dans la conviction que l’ancrage démocratique est une réalité tangible au Burkina Faso », a déclaré M. Kaboré.

« Ensemble, par ces élections apaisées, nous avons fait la preuve de la maturité de notre peuple », a salué le président du Faso, Roch Kaboré qui a également signifié au passage du candidat du « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso », Kadré Désiré Ouédraogo venu aussi le félicité ce matin, que « cette démarche républicaine participe au renforcement de notre démocratie ».

Le candidat du Mouvement Agir Ensemble, Kadré Désiré Ouédraogo, félicitant Roch Kaboré por sa victoire à l’issue de la présidentielle du 22 novembre dernier

M. Kaboré a réitéré sa « disponibilité à travailler à l’union des fils et des filles » du Burkina Faso car c’est ensemble que les Burkinabè « bâtiront une nation forte et résiliente ».

C’est au total trois candidats dont Eddie Komboïgo, Kadré Désiré Ouédraogo et Me Ambroise Farama, candidat de l’Organisation des Peuples africains – Burkina Faso (OPA-BF), qui sont passés saluer et féliciter le président Roch Kaboré au siège de son parti.

« Aller féliciter un vainqueur n’est pas une obligation. Ce n’est écrit nulle part. Et puis, il s’agit d’abord de résultats provisoires », a réagi, lors d’une conférence de presse le 30 novembre 2020, le directeur national de campagne du CDP sur le fait que M. Komboïgo, contrairement à certains candidats, n’est pas allé féliciter Roch Kaboré.

La direction nationale de campagne du CDP s’était clairement défendue en ces termes: « Si on épuise tout le processus, nous voyons que c’est le Conseil constitutionnel qui au regard de ses attributions, proclame le candidat, je veux dire le président actuel Roch Marc Christian Kaboré, vainqueur de l’élection, nous irons sans problème le féliciter ».

Lors de ces échanges avec les journalistes où la direction nationale de campagne du CDP, a fait le bilan de la participation de l’ancien parti au pouvoir, à l’élection couplée présidentielle et législatives, les conférenciers avaient dénoncé l’organisation « ratée » du double scrutin et jugé que la sincérité de l’élection couplée a été « sérieusement entamée » au regard des dysfonctionnements constatés dans l’organisation pratique par la Ceni.

Le 18 décembre 2020, le Conseil constitutionnel, au cours d’une séance, a livré les résultats définitifs de la présidentielle du 22 novembre dernier. Et, ces résultats définitifs affichent que Roch Kaboré est élu président du Burkina Faso à l’issue de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 avec « 57,74% des voix », contre (15,54%) pour Eddie Komboïgo du CDP et (12,46%) pour Zéphirin Diabré de l’Union pour progrès et le changement (UPC).

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire