Accueil Election 2020 Burkina Faso : de l’humour pour appeler à des élections apaisées

Burkina Faso : de l’humour pour appeler à des élections apaisées

C’est au Centre National des Arts du Spectacle et de l’Audiovisuel (Cenasa), que Elipse culture et Solidarité en partenariat avec la CENI a offert, jeudi 12 novembre 2020 à Ouagadougou, à la population burkinabè un grand spectacle humoristique dénommé « la conférence des leaders politique », pour appeler à des élections apaisées.

La conférence des leaders politiques, est un spectacle qui devrait se faire en trois soirées avec « différents publics cibles ». D’abord au Cenasa à Ouagadougou « avec des Very important personality (VIP) et des partis politiques… » ; deuxièmement avec un autre spectacle gratuit à la place de la nation à Ouagadougou et un 3e spectacle à Bobo-Dioulasso.

Cependant, par « manque de moyens », ce spectacle s’est résumé en une soirée avec uniquement des artistes humoristes burkinabè qui ont su exprimé leurs talents pour égayer le public parmi lequel, le président de la Commission Electorale Indépendante Nationale (CENI), Ahmed Newton Barry.

Le public

L’ambiance y était dans cette salle culturelle Koamba Lankoandé. On pouvait voir le public s’emporté au rythme de l’humour avec des éclats de rire. Les visages rayonnaient de joie et de gaieté face à aux maîtres de l’humour.    

Selon Augusta Palenfo, organisatrice de ce spectacle et directrice de Elipse culture et solidarité, ce spectacle est leur « contribution » et « participation » pour la bonne marche des élections.

Poursuivant, Mme Palenfo a déclaré que l’objectif visé par ce spectacle est de « sensibiliser les gens ». « Il y a des gens que je connais qui sont proches de moi (et) qui sont plus âgés que moi (mais) qui n’ont jamais voté » tout simplement « parce qu’ils ne se sentent pas concernés par les votes, pourtant ils sont des Burkinabè », a-t-elle affirmé.

Augusta Palenfo

Ces gens, d’après Augusta Palenfo « sont découragés par des choses qui sont passées, qu’ils décident de ne pas voter ». Cependant, a-t-elle renchéri, si « tu ne votes pas, ce n’est pas ce qui va arranger ». Pour elle, autant voter pour augmenter les voix de ton candidat, même s’il ne gagne pas c’est encore mieux que de ne pas voter. 

Ce spectacle est une invite à la classe politique à surpasser leur différence politique, selon l’organisatrice. « Etre des opposants politiques ne veut pas dire que nous sommes des ennemis » a-t-elle dit. Le fait d’être ensemble, en outre, doit amener les Burkinabè à chercher « un Burkina de paix, un Burkina de cohésion où il y a la joie » parce que, se dit-elle, « si ça chauffe personne ne sera épargné ».

Augusta Palenfo se dit convaincue que ce spectacle va beaucoup contribuer à la tenue des élections apaisées.

Oumpounini MANDOBIGA (Stagiaire)

Laisser un commentaire