Accueil Société Burkina/justice:  Dr Émile Paré libéré après son interpellation pour malversation

Burkina/justice:  Dr Émile Paré libéré après son interpellation pour malversation

Le docteur Emile Pargui Paré, interpellé pour malversation, a regagné son domicile le vendredi 14 janvier 2022 après un séjour dans les locaux de la Gendarmerie à Ouagadougou. L’information a été donnée par nos confrères de la radio Omega citant une source du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), parti au pouvoir dont il est membre.

Homme politique burkinabè membre du parti au pouvoir, Dr Émile Paré avait été interpellé par la Gendarmerie nationale le 11 janvier dernier à la suite d’une «dénonciation anonyme auprès de l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de lutte contre la corruption (ASCE/LC)».

Présentement directeur général des Écoles nationales de santé publique (ENSP), le Dr Émile Paré a été épinglé «pour avoir perçu, dans l’inégalité, 700.000 F CFA de frais de mission sur Koudougou, troisième ville du pays (Centre-ouest) sans sortie effective de mission». L’interpellation a aussi concerné son directeur de l’Administration et des Finances (DAF).

Suite à cette mise en liberté, le parti au pouvoir a déclaré : «Nous espérons que l’instruction du dossier sera bouclée très prochainement et que le camarade aura l’opportunité de se défendre au cours du procès qui se tiendra. Nous faisons confiance à notre système judiciaire et attendons que le droit soit dit».

Le Chat noir de Nayala, surnom donné au Dr Émile Pargui Paré par ses compatriotes, est connu pour ses critiques à l’égard des autorités publiques pour leur gestion en matière sécuritaire.

Par Lassané Sawadogo (Stagiaire)

Laisser un commentaire