Accueil A la une Burkina: la Tabaski dans l’insécurité et la vie chère

Burkina: la Tabaski dans l’insécurité et la vie chère

Photo d'archives

Le landerneau politique burkinabè a connu une effervescence singulière cette semaine, du fait de la rencontre initiée, ce vendredi par le président Paul-Henri Sandaogo Damiba avec les anciens chefs d’Etat qui l’ont précédé. En dépit de l’absence de Roch Marc Christian Kaboré, empêché par ses partisans de sortir de son domicile du quartier de la Patte d’oie, de Michel Kafando, souffrant, et de Yacouba Isaac Zida, pour des raisons administratives, le locataire de Kosyam et les anciens chefs de l’Etat, Jean-Baptiste Ouédraogo et Blaise Compaoré, se sont penchés sur la situation nationale difficile du Burkina. C’est dans cette ambiance que les Burkinabè ont fêté la Tabaski, ce samedi.

Oui, c’est dans la vie chère doublée d’une situation sécuritaire précaire que les musulmans du Burkina Faso vont fêter la Tabaski ce 9 juillet 2022. Cela pour rappeler les conditions de vie difficile des Burkinabè dans le contexte de la fête du mouton qui se fera certainement, sans mouton dans de nombreuses familles.

En rappel, un communiqué, daté du 30 juin, de la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB) avait déjà informé les fidèles musulmans que la Tabaski 2022 serait fêtée le samedi 9 juillet 2022.

Laisser un commentaire