Accueil Société Burkina: Le Balai Citoyen annonce «l’enlèvement» d’un de ses militants

Burkina: Le Balai Citoyen annonce «l’enlèvement» d’un de ses militants

Ollo Mathias Kambou du Balai Citoyen enlevé selon l'organisation

Le Balai Citoyen informe, dans un communiqué, daté du lundi 5 septembre 2022, de l’ »enlèvement » ce jour, de son militant Ollo Mathias Kambou alias « KAMAO »  « par des individus non encore identifiés ». Le mouvement de la société civile dit ignorer pour l’heure, les motifs de cet acte et appelle ses militants «à une vigilance accrue et à se préparer pour répondre à un mot d’ordre imminent de mobilisation». Mais des écrits attribués au membre de l’Organisation de la société civile circulent sur les réseaux, dans lesquels il tient des propos «assez durs» envers le chef de l’Etat qui s’est récemment adressé à la Nation pour faire le bilan de ses cinq mois de gestion.

Le mouvement de la Société civile Le Balai Citoyen informe à travers un communiqué «de l’enlèvement de son militant Ollo Mathias Kambou alias ‘‘KAMAO’’ ce jour lundi 5 septembre 2022».

L’Organisation précise dans sa note que «Kamao était l’invité d’une édition spéciale sur Radio Omega à Ouagadougou entre 10h et 12h» avec deux co-débatteurs sur le bilan du président du Faso le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

«Depuis 12h 54, notre camarade restait ainsi injoignable sur tous ses numéros jusqu’à ce que nous ayons la confirmation de son enlèvement par des individus non encore identifiés», peut-on lire dans le communiqué.

Le Balai Citoyen dit prendre l’opinion publique à témoin sur cet acte «d’enlèvement et de séquestration» en entendant d’en savoir plus sur les motifs de l’acte.

Le mouvement appelle, par ailleurs, «ses militants ainsi que l’ensemble des patriotes burkinabè» à «une vigilance accrue» et à se préparer pour répondre à «un mot d’ordre imminent de mobilisation».

Si l’Organisation de la société civile dit ne pas détenir d’éléments sur les motifs de «l’enlèvement» de son militant, des écrits attribués à son membre circulent sur les réseaux sociaux, dans lesquels il critique dans un ton acerbe le bilan du chef de l’Etat burkinabè.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire